NXP Semiconductors et Purple Labs présentent un premier mobile 3G sous Linux

Mobilité

Le constructeur et l’éditeur français proposent aux équipementiers le “design” de référence d’un mobile 3G sous Linux. A moins de 100 dollars !

Après les mini-PC sous Linux, doit-on s’attendre à une explosion des mobiles open source ? A l’heure où Nokia s’ouvre aux standards ouverts, avec le récent rachat de Trolltech, et où Google entre en lice avec sa propre plate-forme de développement libre pour mobiles (Android), la jeune pousse française Purple Labs vient de s’associer au constructeur NXP Semiconductors, l’ex-branche semi-conducteurs de Philips reprise par un pool de fonds d’investissement (voir brève du 02/09/07), pour créer un premier mobile 3G sous Linux.

Objectif: “permettre aux opérateurs et aux équipementiers de créer un ‘featurephone’ 3G, beaucoup moins cher qu’un ‘smartphone’ et doté d’un système d’exploitation ouvert”, explique Jean-Marie André, co-fondateur de Purple Labs, une jeune pousse savoyarde qui s’est spécialisée dans les solutions Linux embarquées depuis sa création en 2001. Selon lui, “Le principal intérêt est pour le constructeur”, qui y trouve une “solution clefs en mains, personnalisable et compatible avec tous les réseaux”.

Purple Magic

Dénommé Purple Magic, ce premier terminal 3G d’entrée de gamme (son prix de vente par les équipementiers ne devrait pas dépasser 100 dollars) embarque, entre autres, des outils de visiophonie, de streaming vidéo et de navigation. Il utilise un “chipset optimisé ARM926 et une puce NXP (NXP Nexperia Cellular System Solution 7210).

D’après Jean-Marie André, un premier équipementier, qui n’a pas été nommé, devrait exploiter le design très prochainement. Wait and see…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur