Oath : Yahoo et AOL unis par Verizon pour le meilleur et la pub

EntrepriseFusions-acquisitionsMarketingPublicité
Tim-Armstrong-oath-AOL-yahoo

Yahoo combiné à AOL intègre le groupe télécoms-médias Verizon. Tim Armstrong (AOL) prend les commandes du nouvel ensemble Oath…sans Marissa Mayer (Yahoo).

C’est bouclé : Yahoo est devenu une propriété de Verizon Communications pour un montant de 4,48 milliards de dollars.

Il restait à parachever l’acquisition après les complications liées à des affaires de piratage et de vol massif de données personnelles de membres Yahoo susceptibles de remettre en cause le rapprochement.

Mais l’accord de principe, annoncé depuis le 26 juillet 2016, vient d’être bouclé définitivement le 13 juin 2017. Presque un an pour peaufiner le rapprochement quand même.

La configuration du groupe Internet pionnier va changer à l’ère Verizon : Marissa Mayer, qui sera désormais connue comme la dernière CEO de l’histoire de Yahoo, quitte le groupe.

Mais elle dispose « d’une enveloppe de consolation » de 4,5 millions d’actions Yahoo qui vaut 236 millions de dollars sur le marché.

De plus, en raison de son départ, la dirigeante, « qui a choisi de démissionner » selon la version officielle (mais personne n’est dupe), recevra une compensation de 23 millions de dollars, selon CNN Money

Les prochains jalons sont fixés : Tim Armstrong, jusqu’ici CEO d’AOL (un autre groupe Internet pionnier déjà intégré dans le portefeuille de Verizon), sera chargé d’intégrer l’équipe et les actifs de Yahoo dans une nouvelle structure baptisée Oath. Celle-ci intègrera une cinquantaine de services communautaires ou des médias comme HuffPost, TechCrunch,  AOL.com, Tumblr, Flickr et des portails thématiques Yahoo (Finance, Mail, Sports…).

« Désormais, le deal est bouclé. Nous sommes enthousiastes à l’idée de de nous concentrer sur la position de meilleure compagnie de médias pour les consommateurs et de meilleur partenaire pour la publicité, le contenu et les éditeurs », évoque Tim Armstrong, attendu à la convention Viva Tech qui démarre à Paris demain.

Le nouvel ensemble va s’appuyer sur sa galaxie de solutions publicitaires (ONE by AOL, BrightRoll) pour adresser les tendances du marché : vidéo, programmatique et diffusion sur les terminaux mobiles. De quoi faire émerger un nouveau mastodonte de la publicité face à Google et Facebook.

La combinaison AOL-Yahoo sous la bannière Oath aura un impact social : environ 2100 postes seront supprimés.

Dans l’héritage Yahoo, deux précieux actifs sont intégrés dans un nouvel holding (Altaba) : une participation de 15,5% dans le puissant groupe Internet marchand Alibaba et une part de 35,5% dans Yahoo Japan (exploité par SoftBank). La cerise sur le gâteau en quelque sorte.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur