Obama arrive sur Tumblr : extension du domaine de lutte 2.0

Marketing

Président des États-Unis et candidat à sa propre succession, Barack Obama continue de pousser l’usage des réseaux sociaux pour sa communication.

Barack Obama, Président des États-Unis et candidat pour une éventuelle ré-élections en 2012, vient d’ouvrir un mini-blog sur Tumblr.

Le blog est entièrement destiné à sa campagne, tout comme sa page Facebook et son compte Twitter.

Sur ses deux “anciens” réseaux, la grosse majorité du contenu est créée par ses équipes de campagne, et ses contributions personnelles sont signées (sauf sur son Tumblr, vous allez comprendre…).

les internautes suivent ces comptes pour pouvoir profiter des saillies (drôles mais toujours très politiquement correctes) du candidat, et sont du coup également exposés à ses messages politiques.

Barack Obama a 11 millions de followers sur Twitter, et presque 24 millions de fans sur Facebook.

Les entreprises et professionnels du marketing feraient bien d’étudier le candidat et sa stratégie dans les réseaux sociaux. Car son arrivée sur le site de blogging n’a rien d’une concession à la mode.

L’outil Tumblr est mûr outre-Atlantique. La société exploitante a levé 85 millions de dollars en septembre.

Fin septembre, le service de micro-blogging affichait 13 milliards de pages vues par mois (principalement en Amérique du Nord) et revendique 30 millions de blogs ouverts.

L’audience garantit que son nouveaux média de communication rencontrera le succès.

Et c’est une de ses fonctions, impossible à répliquer sur Twitter ou Facebook, qui sera utilisée.

Ainsi, les fans sont invités à utiliser l’outil “soumettre” de Tumblr, pour partager leurs expériences, photos ou vidéos.

L’équipe du “président-candidat” Obama rend publique les soumissions intéressantes.

Ces participations peuvent ensuite être repartagées par les fans sur leurs propres Tumblr… Pas besoin de contributions directes du candidat donc.

Chaque présence 2.0 de Barack Obama a une utilité.

Si YouTube (pour les vidéos), Flickr (pour les photos) et Foursquare (pour organiser les meetings) sont utilisés, Google+ et ses 40 millions d’utilisateurs est ignoré : la façon d’émettre du contenu sur ce site étant très similaire à Facebook.

OpenSecret.org : le trésor de guerre d’Obama pour la course à la Maison-Blanche
Au final, Barack Obama a beau être au fond du trou dans les sondages (19% d’approbation pour son action, 40% de désapprobation), il a tout de même amassé plus de 89 millions de dollars en donations cette année, dont 46% provenaient de donations de moins de 200 dollars selon le site OpenSecret.org. Plus d’un million de personnes ont ainsi contribué une petite somme à son trésor de guerre, totalisant 41 millions de dollars. Ils ont été mobilisés par les réseaux sociaux et les volontaires sur les terrain (organisés eux aussi via Internet). A comparer à son plus proche rival républicain, Mitt Romney, dont seuls 10% des fonds (pour 3 millions de dollars sur un total de 32 millions) proviennent de petits donneurs.

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur