Obama mort sur Twitter : le mauvais canulard

Cloud

Un groupe de pirates dénommé “Script Kiddies” a pris possession de l’un des comptes Twitter de la chaîne Fox News pour y annoncer le soi-disant assassinat du Président des Etats-Unis.

Un canular sur Twitter portant sur la mort présumée de Barack Obama risque de plomber la fête nationale aux Etats-Unis (Independence Day, 4 juillet).

Un groupe de pirates, qui se fait appeler “Script Kiddies”, a pris possession de l’un des comptes Twitter de la chaîne américaine Fox News.

Par ce canal, il a annoncé le présumé assassinat du Président des Etats-Unis Barack Obama dans un restaurant de l’Iowa dans le cadre d’une tournée pour la campagne présidentielle.

Lundi en début d’après-midi, le compte Twitter de la Fox News (@FoxNewsPolitics), suivi par près de 34 000 abonnés, annonçait toujours la mort subite de Barack Obama.

Fox News n’arrive pas à reprendre la main dessus…

Tout a commencé lorsque les Script Kiddies (littéralement, “les gamins qui utilisent des scripts” mais ce sont surtout les novices en sécurité IT) ont exploité une faille qui les a conduit à prendre la main sur un compte pris pour cible dans le cadre de l’opération AntiSec.

Jusqu’à la découverte du pot aux roses, six tweets ont été successivement postés, à moins d’une heure d’intervalle.

Le premier d’entre eux déclarait : “Obama a passé l’arme à gauche. Le président est mort. C’est un triste 4 juillet.”

Quelques minutes plus tard, un deuxième message évoquait deux tirs d’arme à feu ayant touché le Président des Etats-Unis (touché à la poitrine et au cou).

Les hackers sont même allés jusqu’à souhaiter bonne chance à Joe Biden, actuel Vice-Président des Etats-Unis.

Dans une interview accordée au magazine Think, l’un des auteurs de cette véritable “prise d’otages” du compte Twitter de la chaîne Fox News assume.

Nous avons choisi la Fox parce que nous avons pensé que leur sécurité serait une plaisanterie, tout comme leurs reportages.”

Il se déclare se montrer proche d’AntiSec, du nom d’un groupe fédérant des cyber-activistes d’Anonymous et des membres du groupe dissolu LulzSec.

AntiSec, pour Anti-Security, veut “combattre la corruption et la censure” et “défendre la vie privée”.

Barack Obama est souvent une cible de choix pour le piratage via Twitter.

En 2009, son compte sur le réseau social avait été piraté par un jeune pirate français, qui a rendu des comptes devant la justice depuis.

En juin 2010, “Hacker-Croll” a écopé d’une peine de prison de cinq mois avec sursis.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur