Obama sollicité pour protéger la vie privée des internautes

Mobilité

Une association américaine demande à Obama de prendre de nouvelles mesures favorisant la protection de la vie privée des internautes et mobinautes.

Quelques jours seulement après son élection, des partisans de la protection de  vie privée demandent à Barack Obama de prendre des protections plus strictes.

L’association EFF (Electronic Frontier Foundation) a élaboré une liste de souhaits pour l’agenda du futur président, demandant ainsi à Obama de prendre fermement position en faveur des utilisateurs du Net, et d’annuler plusieurs lois de l’administration Bush.

En tête de la liste de l’EFF, l’annulation du FISA Amendments Act, loi controversée votée plus tôt dans l’année et ratifiée par Bush. Selon cette loi, les organismes de télécommunications acceptant les demandes d’informations de la NSA bénéficient d’une immunité contre les poursuites civiles.

L’association américaine était fermement opposée au plan original sur la protection des organismes de télécommunications et au nouveau plan basé sur un “compromis” qui n’a que partiellement remis en place les protections des données des utilisateurs.

Moins privilégier le secret d’Etat

Figure également sur la liste de requêtes à Obama, un engagement à s’appuyer moins souvent sur le privilège du secret d’état, qui permet à la Maison Blanche de se dispenser de dévoiler des informations lorsqu’elle l’estime nécessaire à la sécurité nationale. L’EFF prétend que l’administration Bush a trop souvent utilisé ce privilège.

“La nouvelle administration devrait volontairement réduire son utilisation du secret d’état, et travailler avec le Congrès sur la réforme de ce privilège, afin de s’assurer que les allégations de “secret d’état” soient sujettes à un contrôle judiciaire indépendant”, suggère l’EFF.

Parmi les autres requêtes présente sur cette liste, on peut citer le renforcement de l’Electronic Communications Privacy Act viant à se prémunir contre l’espionnage gouvernemental, et une demande d’annulation totale du programme d’identification national Real ID.

De nombreux spécialistes sont optimistes sur la capacité de l’administration Obama à travailler avec le secteur technologique. Jusqu’à présent,  Barack Obama a fait une utilisation plus poussée d’Internet pour sa campagne présidentielle et ses programmes d’actions que tout autre candidat à la présidence américaine.

Adaptation d’un article Vnunet.com en date du 8 novembre 2008 et intitulé Privacy group presses Obama on policy


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur