Oberthur décroche les activités Identité et Sécurité de Safran

AuthentificationEntrepriseFusions-acquisitionsSécurité
safran-identite-securite-oberthur
4 7

Oberthur ouvre des négociations exclusives pour acquérir la branche Safran I&S (ex-Morpho), spécialisée dans la sécurité numérique et la biométrie. Cela ressemble à l’issue d’une bataille ardente.

La bataille pour s’emparer des activités dans le domaine de l’identité et de la sécurité du groupe Safran a été intensive. L’ex-Morpho, fournisseur spécialisé dans les solutions de sécurité de biométrie et de sécurité numérique, devrait basculer dans le périmètre d’activité d’Oberthur Technologies.

Jeudi, le groupe Safran a annoncé avoir reçu « une offre d’acquisition irrévocable » d’Advent International (fonds propriétaire d’Oberthur). Des négociations exclusives ont été enclenchées dans ce sens. Le montant de la transaction devrait s’élever à plus de 2,4 milliards d’euros.

Au grand dam de l’autre prétendant Gemalto, coiffé au poteau. En fait, les manœuvres initiales avaient démarré dans le courant du premier semestre 2016 avec une douzaine d’acquéreurs potentiels. La liste a été réduite à cinq acteurs en juin. Tous prêts à formuler des offres financières supérieures à deux milliards d’euros.

Le dossier de la vente de Safran I&S a pris une tournure politique au regard des enjeux de sécurité publique fondée sur les technologies du groupe du côté de la France mais aussi des Etats-Unis. L’Elysée s’est également investi dans ce dossier de près au nom des intérêts nationaux : l’Etat français détient 15,4% du groupe Safran.

En combinant Safran I&S et Oberthur Technologies, l’objectif est de créer « un champion mondial des technologies de l’identification » (avec un chiffre d’affaires combiné de 2,8 milliards d’euros). Le rapprochement permet également de conserver le siège social en France, tout comme « des activités R&D de pointe » et des « capacités de production-clés ».

Bpifrance est mise à contribution et prendra une participation dans le nouvel ensemble, tout en étant associé à la gouvernance.

Il y aura un droit de regard de la part d’autorités réglementaires côté Europe et côté USA. S’il n’y a pas d’anicroches au cours du processus de transition, l’alliance devrait être bouclée « courant 2017 ».

En 2015, Safran I&S a réalisé un chiffre d’affaires de 1,6 milliard d’euros. Son effectif s’élève à 7800 personnes dans une cinquantaine de pays.

Pour le duo Advent-Oberthur, c’est une belle prise. C’est peut-être le signal attendu d’un rebond alors que le groupe technologique, dirigé par Didier Lamouche, avait tenté une introduction en Bourse fin 2015. Une opération finalement reportée en raison des conditions de marché jugées inappropriées à l’époque.

(crédit photo : Safran I&S)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur