ObjectWeb et Apache s’associent pour obtenir la certification J2EE

Cloud

JBoss ayant signé la paix des braves avec Sun Microsystems pour l’obtention de la certification J2EE, les deux autres organismes développant un serveur d’applications libre vont collaborer pour obtenir eux aussi l’estampille J2EE.

ObjectWeb, consortium réunissant Bull, France Telecom, l’Inria et chapeautant une soixantaine de développements libres dont celui du serveur d’applications J2EE JOnAS, et la fondation Apache, à l’origine du serveur Web du même nom, qui a, elle aussi, annoncé en août le développement sous sa tutelle d’un serveur d’applications J2EE (nom de code Geronimo), ont conclu un accord de partenariat portant sur l’échange de technologies. Objectif : obtenir plus rapidement auprès de Sun Microsystems la certification J2EE, laquelle garantit, théoriquement, la compatibilité des serveurs d’applications (voir édition du 26 novembre 2003). En effet, bien que présentés comme des serveurs d’applications J2EE, les produits d’ObjectWeb (voir édition du 12 décembre 2002) et de la fondation Apache n’ont pas officiellement le droit de se prévaloir de cette appellation tant qu’ils n’ont passé les tests établissant qu’ils sont bien conformes au standard J2EE. Or, un autre serveur d’applications J2EE open source, JBoss, dont la notoriété est supérieure aux deux premiers, s’est entendu au mois de novembre avec Sun pour passer les tests de certification, mettant fin à plusieurs mois de conflit, Sun reprochant à JBoss d’abuser de l’estampille J2EE dans la mesure où son serveur d’applications n’avait jamais passé les tests, les développeurs de JBoss estimant de leur côté la procédure de certification trop onéreuse (voir édition du 24 mars 2003).

Problème de licence

Du coup, pour pouvoir concurrencer efficacement JBoss, Jonas et Geronimo se doivent eux aussi d’être officialisés conformes au standard J2EE. Concrètement, la fondation Apache utilisera dans son serveur d’applications des composants middleware développés par ObjectWeb. Ce qui empêchait un tel emprunt jusqu’à présent était la licence sous laquelle les produits d’ObjectWeb étaient distribués, licence dite LGPL (Lesser General Public Licence) laquelle ne permet pas la reprise de code alors que les développements de la fondation Apache sont publiés sous licence open source classique, qui l’autorise. ObjectWeb a donc modifié les licences de certains de ces produits. ObjectWeb utilise déjà des logiciels développés par Apache, notamment le serveur Web TomCat. Résultat : les deux partenaires comptent certifier J2EE version 1.4 leurs produits respectifs courant 2004. Mais à terme, il y aura bien deux produits distincts.

Article modifié le 12/12/03.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur