Objenious : Bouygues Telecom active un levier commercial dans l’IoT

M2MOpérateursRéseaux
objenious
0 8

Pour exploiter commercialement son réseau IoT sur technologie Lora, Bouygues Telecom monte une filiale : Objenious.

Pour tirer parti de son infrastructure réseau IoT basé sur la technologie Lora, Bouygues Telecom monte une structure commerciale : Objenious.

L’équipe, composée d’une vingtaine de personnes, « n’a pas vocation à grossir beaucoup », selon son P-DG Stéphane Allaire, précédemment directeur des services, contenus et design pour le compte de l’opérateur.

S’appuyant sur Sagemcom pour la partie radio et cœur de réseau, Objenious travaille avec plus de 600 entreprises dans l’industrie des objets connectés.

Filiale de Bouygues Telecom à 100 %, l’entreprise propose une plate-forme de traitement des données en mode cloud, basée sur l’offre HPE IoT Platform sécurisée par la solution de chiffrement KMS de Bull/Atos.

Elle entend « apporter de l’intelligence métier » en s’associant à d’autres start-up sur l’offre de services. C’est le cas avec Energisme (gestion de l’énergie des bâtiments) et Abeeway (qui s’attache à connecter tous types d’objets professionnels).

Colas et Bouygues immobilier font, sans surprise, partie des clients, même s’il n’y a aucune exclusivité technologique sur le choix du réseau IoT, comme le souligne Silicon.fr.

Industrialiser l’offre

Parmi les autres clients figure Ecotextile, qui équipe ses bacs de collecte de vêtements avec des capteurs qui lui fournissent le taux de remplissage et lui permettre d’organiser en conséquence les tournées de ramassage.

Du côté de Wistiki, on proposera une gamme de trackers connectés sous Lora pour localiser les objets du quotidien.

À noter également, le déploiement du réseau Lora dans l’Eure-et-Loir, sous l’impulsion de la Chambre d’agriculture et du Conseil départemental, afin de connecter des capteurs dédiés aux besoins des agriculteurs : mesure des taux d’humidité, du remplissage des cuves, des maladies des sols…

JCDecaux a aussi utilisé des capteurs Lora en partenariat avec la start-up Connected Cycle, pour localiser les vélos en libre service installés sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris à l’occasion de la COP21.

Revendiquant une dizaine de clients et 80 demandes dont l’une qui émane d’un « gros fournisseur de gaz » pour la mesure du taux de remplissage des bouteilles, Objenious reste discret sur ses objectifs de rentabilité, mais comme bien participer à la « vraie révolution » que constitue l’IoT.

Pour cela, il faudra industrialiser les capteurs afin de baisser le coût des objets et impulser l’adoption du modèle par le marché.

Dans ce processus, Objenious sera aidé par l’opérateur d’infrastructure Tata Communications, qui déploie son propre réseau Lora en Inde et entend commercialiser un tracker personnel lanceur d’alertes pour lutter contre le viol des femmes.

Pour couvrir l’international, des accords d’itinérance sont en cours de négociation. Ils doivent arriver avant la fin de l’année – sachant que 9 opérateurs dans le monde déploient aujourd’hui des réseaux IoT Lora.

En France, l’infrastructure de Bouygues Telecom couvre une quinzaine d’agglomérations. Il est prévu de couvrir la quasi-totalité du territoire fin 2016, via 4 000 antennes déployées sur les points hauts de l’opérateur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur