Office 2001, résolument Mac

Mobilité

Annoncé lors de MacWorld New York, lancé officiellement à Paris lors de l’Apple Expo de septembre 2000, Microsoft Office 2001 Edition Macintosh est présenté comme le produit “le plus Mac” lancé par l’éditeur de Redmond. Pendant cinq jours, nous vous proposons un tour complet d’une suite composée des incontournables Word, Excel ou Powerpoint et d’un client d’e-mail tout nouveau, Entourage. Premier jour : radiographie de l’installation?

L’effort de Microsoft sur Office en direction du Mac mérite quelques explications : 85 % de ses ventes Mac sont réalisées sur les suites bureautiques. Les autres ventes concernent essentiellement le matériel (claviers, souris…) et les logiciels de jeu (sport, stratégie). Ce sont bien les actifs qui sont visés par Office, la locomotive de la firme : les clients sont à 75 % des petites entreprises. Loin derrière, on retrouve le secteur de l’éducation avec 15 % et le grand public ne compte que pour 10 % des ventes de ce produit. Dès lors, on comprend que l’accent soit mis sur l’efficacité renouvelée qu’apporte la nouvelle version.

Il faut bien comprendre le coeur de cible de Microsoft pour appréhender les efforts qui ont été réalisés : qui sont les utilisateurs de ces produits ? Principalement des SOHO (Small Office, Home Office, petites entreprises, entreprises à la maison), et des spécialistes qui utilisent des Macintosh. Des clients qui ont besoin d’échanger des fichiers entre les deux environnements Mac et PC dans le cadre du travail ou pour poursuivre leurs tâches chez eux. Une exigence qui se monnaye (Office:Mac coûte environ 2 200 francs pour la mise à jour, 4 800 francs pour la version complète).

Un effort marqué vers la communauté Mac

L’effort annoncé vers le monde Mac (voir édition du 15 juin 2000) et consenti par Microsoft est visible dès l’achat de la nouvelle version : la suite Office est vendue dans un joli emballage de forme ronde, semblable à une coquille Saint-Jacques. Ce conditionnement sert également pour la vente des produits séparés (Word 2001,…). La comparaison avec la version précédente, fournie dans un simple boîtier de CD, est sans commune mesure.

A l’intérieur, un petit livret d’accueil, le contrat de licence utilisateur et 5 pochettes tiennent par le biais de deux crochets en plastique. Le souci du détail se poursuit avec le texte d’accueil qui peut se lire sans problème, boîte à la main ! Les pages que l’utilisateur feuillète pour préparer son installation sont précédées d’un “Très Mac, très simple” signé Microsoft et habilement numérotées de haut en bas. Un inconvénient négligeable toutefois : impossible de poser ce coffret à plat dans le sens de la lecture (couvercle à la verticale).

Une installation très simplifiée

Le CD-Rom d’un gris très sérieux renferme les différents éléments de la suite, d’une simplicité exemplaire à installer (mais Microsoft nous y avait déjà habitués avec Office 98). Un simple glisser-déposer du dossier sur le disque de destination du Mac et quelques minutes plus tard, on entre son code d’installation inscrit sur un autocollant à l’intérieur de la boîte. Mais il est également possible de lancer l’utilitaire d’installation qui permet de choisir les éléments à mettre en place. L’installation des compléments peut aussi se faire dès cette étape.

Plusieurs éléments sont à noter : 2001 cohabite avec Office 1998. Il est possible de commencer à travailler sans avoir à redémarrer. Et la suite, avec ses éléments de base, si elle prend près de 160 Mo sur une partition HFS+, en prend plus de 180 sur un Mac formaté selon l’ancien système d’Apple, HFS. Au total, une première impression à l’installation très positive : Microsoft a réalisé un travail soigné sur la perception de son produit “à l’ouverture”. Le tout, à des prix qui ne trompent personne : ils sont avant tout destinés à des professionnels.

Demain, le cerveau des fonctionnalités de communication de cette nouvelle suite : Entourage…

Pour en savoir plus :

Le site Office de Microsoft


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur