Office 2001 sur MacOS X à l’automne

Mobilité

Dans son discours de présentation des avancées de Microsoft pour la communauté Mac, Kevin Browne, le chef de la Business Unit en charge des développements pour le Mac, a promis Office pour MacOS X à l’automne 2001. Il a confirmé le soutien indéfectible de la firme de Redmond à la plate-forme de Cupertino, renvoyant dans leurs buts les commentateurs incrédules.

“Oubliez la question de notre niveau d’implication. Nous investissons d’énormes ressources pour que nos produits soient disponibles sur MacOS X”, a indiqué le chef des produits destinés au Mac à son auditoire du Moscone Center de San Francisco, à l’occasion d’une présentation des avancées de Microsoft à l’égard de MacOS. Cette déclaration lève les derniers doutes que l’industrie pouvait avoir quant à la volonté de Microsoft de s’impliquer dans le monde Mac. Mais déjà à l’été 2000, le niveau d’implication de Microsoft ne faisait pas de doute. En privé, les responsables de la firme confirmaient que le portage de la suite était en cours mais que la somme de travail n’était pas négligeable : la suite de Microsoft, sa deuxième source de revenus après Windows, est composée de 25 millions de lignes de code. En décembre dernier, Isabelle Nicolaï, chef de produit d’Office 2001 pour Microsoft France, nous avait ainsi confirmé que le portage d’Office se ferait sous Carbon et qu’il s’agirait d’une amélioration de l’actuel Office 2001 (voir édition du 1er décembre 2000).

Trois tarifs pour la future suite bureautique

La version native MacOS X sera donc disponible cet automne. La version complète du produit est annoncée à près de 500 dollars (environ 3 500 francs), la mise à jour destinée aux utilisateurs des versions précédentes d’Office à près de 300 dollars (environ 2 100 francs) et la mise à jour destinée aux premiers utilisateurs d’Office 2001 au tarif spécial de 149 dollars (environ 1 000 francs). Un prix qui paraît excessif alors que 250 000 exemplaires d’Office 2001 pour MacOS 9 ont déjà été vendus. Les premiers utilisateurs ne sont pas récompensés. Un avis que l’on pourrait modérersi jamais Office 2001 intégrait, notamment, la version Mac d’Outlook, que les utilisateurs Windows connaissent depuis longtemps. Microsoft a indiqué y travailler activement.

La présentation et l’annonce réalisées par Microsoft marquent un tournant décisif dans les relations des deux frères ennemis de l’informatique. Ceux-ci travaillent bien désormais main dans la main. Ce mouvement indique deux choses essentielles : Apple a besoin du soutien de Microsoft pour faire de son nouvel OS un succès et Microsoft ne veut pas se couper d’une source de revenus non négligeable, stable et régulière. Kevin Browne l’a bien compris et n’hésite pas à mettre sa propre firme en compétition, produits destinés à Windows contre produits destinés au Mac. Il n’hésite d’ailleurs plus, alors qu’il connaît leur sainte horreur des produits de Microsoft, à lancer aux utilisateurs de Mac un challenge. Il parie que ceux-ci ne peuvent plus jeter la pierre au regard des avancées réalisées. Un retour au début des années 80, où Steve Jobs et Bill Gates travaillaient ensemble à faire du Mac une réussite en lançant les applications de Microsoft d’abord sur Macintosh, avant qu’elle ne soient portées sur PC !

(Article modifié le 12/01/2001, à 16 h 30)

Pour en savoir plus :

* Le site “Mac” de Microsoft France

* Le site “Mac” de Microsoft US (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur