Office 2001, synthèse de MacOS et Windows ?

Mobilité

Cinquième épisode en forme de diagnostic du nouveau Microsoft Office pour Mac : aujourd’hui laissons-nous éclairer de l’intérieur. Isabelle Nicolaï est chef de produit Office 2001 pour Microsoft France. Son credo ? La facilité d’Office s’appuie sur les technologies du Mac.

VNUnet :

Quelle valeur ajoutée apporte cette version d’Office à la plate-forme Mac ?

Isabelle Nicolaï :

Office 2001 a très clairement été conçu dès le départ avec un objectif de satisfaction des utilisateurs Mac. Le marché est composé pour la plus grande partie d’utilisateurs grand public, de personnes travaillant dans l’éducation et de petites entreprises. La force d’Office est de cibler réellement ces marchés ! Pour cela, Microsoft s’est focalisé sur la facilité d’utilisation du produit. Par exemple en se mettant au travail par le biais du projet à réaliser à l’aide des outils d’Office. L’idée est de débuter le travail en pensant : “Je décide de faire cela et le logiciel se débrouille.” Il s’agit là d’une notion importante pour le grand public.Selon vous, qu’est-ce que la plate-forme Mac a apporté à cette suite et inversement, comment cette suite soutient-elle le monde Apple ?On s’aperçoit avec le temps qu’il y a une véritable émulation entre les deux mondes. Microsoft a développé des technologies spécifiques et parallèlement, Apple en a fait de même. La suite Office:Mac cherche à profiter des innovations des deux acteurs. De telle sorte qu’elle se rapproche des toutes dernières technologies du système d’exploitation d’Apple. C’est ainsi que la Suite supporte le glisser-déplacer, le format QuickTime dans les deux sens, aussi bien en lecture qu’en enregistrement. Il s’agissait d’ailleurs d’une des attentes des utilisateurs du secteur de la communication. Office bénéficie aussi dans cette version de tout l’état d’esprit et de l’interface chère au Mac. Mais pas seulement : ainsi, les technologies de retouche d’images ou de photos ont-elles été ajoutées et sont issues d’un logiciel présent dans le monde Windows, PhotoDraw. Deux autres points accentuent le rapprochement de Microsoft du monde Mac : l’utilisation de palettes de mise en forme, de palettes interactives, qui sont accessibles, immédiatement sous la main. Et la compatibilité multiplate-formes facilitant l’échange de données. Enfin un autre grand critère est à retenir : la gestion des tâches, des calendriers, l’utilisation du format iCalendar pour partager ses données issues d’Entourage avec d’autres clients.

Quelles sont les premières réactions des utilisateurs ?Notre helpdesk ne fait état d’aucun retour en ce qui concerne la fiabilité du produit. En revanche, une critique un peu inattendue s’est fait jour et concerne l’absence de documentation accompagnant notre coffret. Il s’agit là d’une particularité du marché français, car dans les autres pays où Office 2001 est disponible, nos clients se satisfont de l’aide en ligne fournie (celle-ci n’est d’ailleurs pas mince ? pas loin de 20 Mo, Ndlr). En France, il apparaît qu’un document palpable est nécessaire. Nous sommes en train de réfléchir à la façon de répondre à cette attente. Pour ma part, j’ai pu constater le bon accueil et l’intérêt du public lors des présentations que j’ai réalisées à l’Apple Expo en septembre. Apple, quant à elle, a marqué un grand intérêt pour notre Suite. Notamment l’AppleStore, qui le propose.

Comment se place Office 2001 par rapport à MacOS X ? Disposez-vous d’une date de sortie et de conditions de vente ou de mise à jour ?La version actuelle fonctionne déjà dans l’environnement MacOS X par le biais de l’émulation de MacOS 9. Certains clients nous ont fait part de leur surprise concernant la vitesse d’exécution d’Office dans cette configuration. Ils la jugent satisfaisante. Pour ma part, je n’ai pas encore eu l’occasion de la tester, car nous attendons la version finale du nouvel OS d’Apple pour livrer une version ‘Optimisée pour Carbon” de la Suite. Il s’agira d’un portage amélioré de l’actuel logiciel, sous Carbon. Pour le moment, Microsoft ne dispose d’aucune date de sortie du système d’exploitation. Il en est évidemment de même pour Office 2001 pour MacOS X. En revanche, nous étudions la façon dont les utilisateurs ayant déjà adopté Office 2001 pourront faire évoluer leur produit. Nous travaillons sur une notion de mise à jour.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur