Office 2010 : Microsoft prépare la bascule Web

Cloud

Special WPC : Microsoft décline sur Internet ses logiciels phares dont Office 2010 (Word, Excel, Powerpoint et Onenote).

Microsoft dévoile une batterie de logiciels transformés en applications Web : Office 2010 (bureautique), SharePoint Server 2010 (collaboratif), Visio 2010 (création de schémas) et Project 2010 (gestion de projets).

Des dizaines de milliers de bêta-testeurs pourront explorer les nouvelles fonctionnalités car les produits basculent en version Technical Preview.

L’éditeur a profité de la session Worldwide Partner Conference dédiée à son écosystème qu’il organise à la Nouvelle-Orléans (Louisiane) pour procéder à cette série d’annonce qui constitue une étape importante pour une bascule de ses logiciels sur Internet.

Office 2010, qui va succéder à Office 2007, va toucher la plus grande communauté d’internautes. Microsoft va proposer des déclinaisons gratuites en ligne de Word, Excel, Powerpoint et Onenote. La sortie officielle est attendue dans le courant du premier semestre 2010.

“C’est la première solution de productivité à travers les PC, téléphones mobiles et le navigateur”, assure Chris Capossela, en qualité de vice-président senior pour la division Microsoft Business.

Celui-ci promet des fonctionnalités riches dans ses applications bureautiques en ligne comme l’insertion de vidéos sur des slides PowerPoint, de nouvelles capacités de visualisation des données via Excel ou la possibilité de co-rédiger sur Internet à partir d’un document Word.

Selon Microsoft, les applications Web d’Office 2010 seront accessibles de trois manières : Windows Live, le logiciel Office à installer sur site ou sa version hébergée Microsoft Online Services (disponible via abonnement).

Cette offensive de Microsoft sur Internet vise à calmer les ardeurs de Google Apps qui vient marcher sur les plates-bandes du produit phare Office du groupe de Steve Ballmer.

Mais d’autres challengers comme Adobe (avec Acrobat.com) voire Cisco (avec WebEx) seraient tentés de grapiller des parts de marché dans la nouvelle donne des services hébergés (Software-as-a-Service ou SaaS en anglais).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur