D’Office 2016 à Skype for Business : Microsoft passe en mode bêta

Apps mobilesMobilitéOS mobilesPoste de travail
microsoft-skype-office-2016

Microsoft élargit le programme bêta lié à Office 2016 et lance une première préversion de Skype for Business, qui doit remplacer Lync en entreprise.

Mise à jour imminente de Dynamics CRM, version définitive d’Office Delve, disponibilité mondiale de l’offre Power BI : Microsoft a multiplié les annonces pour la première journée de la Convergence 2015, organisée à l’intention des décideurs métiers et IT.

La multinationale a également profité de l’événement pour lancer une première bêta d’Office 2016 accessible à toutes les entreprises utilisatrices d’Office 365. Déjà ouverte depuis quelques mois, mais uniquement sur invitation, cette suite bureautique optimisée pour l’environnement de bureau Windows doit succéder à Office 2013. Elle coexistera avec Office pour Windows 10, adapté spécifiquement aux écrans tactiles.

En attendant la version finale prévue pour le 2e semestre 2015, Microsoft prend la température, essentiellement auprès des développeurs qui souhaiteraient créer des applications et des modules d’extension exploitant les interfaces de programmation (API) liées à Office 2016.

D’une génération à l’autre, la suite bureautique évolue plus sensiblement en termes de fonctionnalités que d’interface.  On retrouvera notamment, dans Outlook, une synchronisation via le protocole MAPI sur HTTP, qui renforce la fiabilité et la stabilité des connexions en améliorant le niveau de visibilité des erreurs de transport et la capacité de récupération. Tout en prenant en charge l’interruption et la reprise explicite, ce qui permet de changer de réseau ou de reprendre après une mise en veille prolongée tout en conservant le même contexte de serveur.

Microsoft évoque aussi – toujours sur Outlook – une réduction du temps nécessaire au téléchargement de messages et de nouvelles options pour l’authentification forte via le système d’annuaire Active Directory. Mais aussi une gestion plus fine du stockage, avec le possibilité de supprimer automatiquement des e-mails après 1, 3, 7, 14 ou 30 jours afin d’éviter la saturation sur les appareils disposant de peu d’espace mémoire.

Tout comme Exchange, OneDrive for Business et SharePoint, Outlook implémente déjà, à l’heure actuelle, la technologie Data Loss Prevention (DLP), destinée à créer, gérer et appliquer de manière centralisée des politiques de partage de documents. Avec Outlook 2016, cette capacité sera étendue à Word, Excel et PowerPoint.

Bye-bye Lync

Une autre phase bêta débute ce lundi : celle de Skype for Business, qui doit remplacer Lync. Le chantier annoncé fin 2014 devrait véritablement se concrétiser en avril avec un nouveau client logiciel, une édition serveur déployable sur site et une version cloud intégrée au sein d’Office 365.

Au-delà du changement de marque, Microsoft veut permettre aux collaborateurs en entreprise d’exploiter une interface dont ils sont déjà familiers (celle de Skype, donc), mais avec des fonctions avancées de sécurité. Quant à l’intégration au sein d’Office, elle apportera des fonctions de téléprésence, de messagerie instantanée ou encore de réunions en ligne.

Dans un autre registre, la firme annonce le lancement, avant la fin de l’année, d’une preview pour Azure IoT Suite, qui regroupe l’ensemble des services Azure pour faciliter le développement d’applications cloud traitant les données issues des objets connectés à des fins de contrôle à distance, de gestion d’actifs, de maintenance prédictive…

Crédit photo : Ken Wolter – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur