Office 365 s’ouvre à la gestion des appareils mobiles

Apps mobilesMobilitéOS mobilesPoste de travailSmartphonesSystèmes d'exploitationTablettes
office-365-mdm

Microsoft enrichit sa suite bureautique cloud Office 365 avec une brique dédiée à la gestion de la mobilité en entreprise (MDM).

La bascule était prévue pour le premier trimestre ; elle est effective en date du 30 mars 2015 : Office 365 s’enrichit d’une brique dédiée à la gestion de la mobilité en entreprise (MDM).

Au coeur de cette offre incluse sans frais dans toutes les versions payantes de la suite bureautique SaaS (Business, ProPlus et Entreprise), on retrouve des technologies inspirées de Windows InTune, solution cloud d’administration des postes de travail que Microsoft exploite depuis 2011.

Le déploiement de ces nouvelles fonctionnalités devrait être finalisé à l’échelle mondiale dans “4 à 6 semaines”. Les applications et données associées à Office 365 pourront alors être managées au même titre que les terminaux eux-mêmes, qu’ils soient équipés d’iOS, d’Android ou de Windows Phone.

En plus de proposer – à l’instar de la plupart des principales solutions de gestion des flottes mobiles – la détection de jailbreak, le contrôle des identités et la définition de critères de conformité, Microsoft assure la prise en charge des stratégies BYOD. Par exemple en permettant de n’effacer, en cas de perte ou de vol d’un smartphone ou d’une tablette, que les données propriété de l’entreprise.

Cette capacité d’effacement sélectif s’assortit d’un outil d’administration qui permet de contrôler les authentifications en limitant le nombre de tentatives de connexion, en demandant la saisie d’un code PIN ou encore en imposant un certain niveau de complexité pour le mot de passe.

Pour aller plus loin et toucher notamment à la gestion des applications mobiles, il faudra se tourner vers l’offre payante Microsoft InTune. Couvrant les trois principaux OS mobiles ainsi que Windows, cette composante de la suite Enterprise Mobility permet notamment d’empêcher le copier-coller et la sauvegarde, de gérer des kiosques applicatifs privés, de paramétrer les connexions VPN application par application et d’ouvrir les principaux formats de documents dans des visionneuses sécurisées.

Microsoft travaille en parallèle sur l’extension du chiffrement “per-file” (chaque fichier a sa propre clé), applicable pour l’heure à SharePoint Online et OneDrive for Business.

Crédit photo : zhu difeng – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur