Officiel : Google investit 1 milliard de dollars pour prendre 5% d’AOL

Mobilité

Les deux groupes Internet renforcent leurs liens dans la publicité, le partage de contenu et les produits. Un revers pour Microsoft.

Le 20 décembre, Google et AOL ont officialisé l’information que le Wall Street Journal avait publiée vendredi dernier : les deux groupes Internet renforcent leur collaboration, d’un point de vue à la fois capitalistique et commercial.

Sur le premier point, Google investit 1 milliard de dollars pour prendre 5% du capital de la filiale Internet du groupe de communication Time-Warner. Le moteur de recherche devient ainsi le seul actionnaire extérieur d’AOL. Il disposera de certains droits attribués aux actionnaires minoritaires, dont l’obligation d’être “associé” à une éventuelle session ou introduction en Bourse du portail Internet. Microsoft, qui s’était également manifesté pour se rapprocher d’AOL, se retrouve de facto sur la touche.

Pour comprendre l’intérêt de Google et de Microsoft vis-à-vis d’AOL, il suffit d’observer les positions prises dans le domaine de l’audience en ligne. Selon une étude ComScore Networks de septembre 2005, AOL et son bouquet de services connexes constituent la deuxième principale destination des internautes (112 millions de visiteurs uniques) derrière Yahoo (121 millions). Dans le peloton de tête, on trouve également MSN en troisième position (100 millions) suivi de… Google (84 millions).

Publicité, contenus et messagerie instantanée

D’un point de vue commercial, AOL et Google avaient déjà établi un premier partenariat en mai 2002. Avec ce rapprochement plus prononcé, les directions des deux groupes Internet mettent en avant trois domaines de collaboration.

La publicité est concernée en premier lieu puisque AOL va affiner l’exploitation des technologies de publicité en ligne développées par Google sur son propre réseau de services Internet. On pense en premier lieu aux listes de liens sponsorisés mis à la disposition des éditeurs de sites Web (Google AdSense).

Sur le front des contenus, Google s’engage à mettre en valeur les contenus issus d’AOL Time Warner sur ses services de recherche. Le catalogue vidéo du groupe de communication devrait étoffer considérablement un service émergent comme Google Vidéo.

Sur le volet des produits, AOL et Google ont décidé de rendre interopérables leurs outils respectifs de messagerie instantanée, AIM et Google Talk. Récemment, MSN Messenger et Yahoo Messenger avaient annoncé un accord similaire (voir édition du 12 octobre 2005).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur