Officiel : le HD DVD de Toshiba est mort, vive le Blu-ray de Sony

Mobilité

Le PDG de Toshiba sonne la fin de la guerre pour le format nouvelle génération. Il assure que son groupe a encore quelques atouts dans la haute définition.

Toshiba abandonne la bataille du format pour les équipements vidéo haute définition qui l’opposait à Sony. Le groupe d’électronique vient d’annoncer qu’il s’engageait dans “une révision en profondeur de sa stratégie globale sur le HD DVD”.

Le développement, la fabrication et la commercialisation des lecteurs de salon et des enregistreurs HD DVD sont interrompus. Cependant, le support total en matière d’informations produits et de service après-vente des possesseurs de produits HD DVD Toshiba reste ouvert.

Mais c’est navrant pour ceux qui se sont précipités sur ce type d’équipements high-tech qui manquer de fraîcheur rapidement, faute d’alimentation en nouveaux films en HD DVD. Dès la fin mars, Toshiba coupera la production et les canaux de lecteurs de salon compatibles avec ce format.

Toshiba justifie ce revirement par des “modifications majeures qui ont affecté le marché récemment”. Parmi les raisons que l’on peut deviner, citons le choix de grands distributeurs de produits numériques comme Wal-Mart ou Best Buy ou des studios (20th Century Fox, MGM, Walt Disney Group…) à privilégier le format concurrent Blu-ray poussé par Sony.

Une décision rapide pour contribuer au développement du marché

Pour Atsutoshi Nishida, Président et CEO de Toshiba, cette abdication de son groupe marque la fin de “guerre pour le format nouvelle génération”.“Nous sommes arrivés à la conclusion qu’une décision rapide contribuera mieux au développement du marché”, poursuit le top manager du groupe d’électronique, cité dans un communiqué de presse. Car le marché de masse relatif aux contenus haute définition “reste encore inexploité”.

Néanmoins, Toshiba dispose d’autres atouts sur le marché des technologies dites de convergence comme les nouvelles mémoires flash NAND à haute capacité, les disques durs de très petite taille ou la nouvelle génération de processeurs.

Traitement de l’image, transmission sans fil, cryptage…autant de pistes avancées par Toshiba qui feront l’objet d’annonces “prochainement”.

Enfin une vidéothèque haute définition pérenne

Cette décision de Toshiba était “inévitable”, selon Paul O’Donovan, en qualité de directeur de recherche de premier rang (Principal Research Analyst) chez le cabinet d’études Gartner, cité dans un commentaire destiné à la presse.

Et jugée pragmatique. “Les consommateurs vont pouvoir monter leur vidéothèque haute définition sous un seul format qui sera valable pendant des années”.

L’expert IT poursuit : “C’est une bonne nouvelle pour les consommateurs, les studios et les fabricants d’équipements de loisirs numériques. La bataille est finie et le marché concurrentiel démarre vraiment.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur