Officiel : Lenovo reprend le business des serveurs x86 d’IBM

Big dataCloudData-stockageGestion cloudMobilité
lenovo-acquiert-activite-serveurs-x86-IBM

Lenovo confirme son intention d’acquérir l’activité serveurs x86 d’IBM. Montant de la transaction : 2,3 milliards de dollars.

Après la présentation des résultats financiers d’IBM, Lenovo confirme son intention d’acquérir l’activité serveurs x86 de la firme IT d’Armonk. Montant de la transaction : 2,3 milliards de dollars (principalement en cash).

“Un prix bas qui témoigne des difficultés persistantes de Big Blue sur le marché du x86”, selon Silicon.fr. Sachant que des discussions dans ce sens avaient été entamées à la mi-2012 dans ce sens. Selon Reuters, l’activité x86 de Big Blue ne représenterait plus que 4 milliards de dollars en 2013 que la firme flirte avec un chiffre d’affaires annuel de 100 milliards de dollars.

Le catalogue repris par Lenovo est large (serveurs, commutateurs, systèmes integrés) en provenance de gammes comme System x, BladeCenter, Flex System, NeXtScale et iDataPlex. NéanmoinIBM garde la main sur le hardware haut de gamme : mainframes System z, Power Systems, Storage Systems, serveurs Power (basé sur du Flex) et les appliances PureApplication et PureData appliances). Bref, tout ce qui est susceptible de servir à ses ambitions dans le big data.

Cet accord comporte également un transfert de ressources humaines : 7500 collaborateurs de la division Systems and Technology d’IBM pourraient être intégrés chez Lenovo.

IBM poursuit ses investissement dans le big data et le cloud

Un deal Lenovo – IBM, cela ne vous rappelle rien ? En 2005, l’acquisition de l’activité PC d’IBM par la firme IT chinoise avait fait du bruit (montant de la transaction à l’époque : 1,25 milliards de dollars).
C’était un véritable signe donné par Big Blue dans sa volonté de se désengager du hardware (à faible marge) pour se concentrer sur les logiciels et les services dédiés à la gestion des flux d’information en entreprise (à forte valeur ajoutée).

Parallèlement, IBM poursuit ses investissement dans le big data et l’intelligence artificielle avec la division IBM Watson Group (un milliard de dollars consentis), tout en poursuivant ses efforts de déploiement de services cloud (enveloppe de 1,2 milliard de dollars). Pour cela, IBM s’appuie sur son réseau d’une quarantaine de data centers répartis dans 15 pays (dont la France).

Quiz : Connaissez-vous les sous-traitants des géants de la high-tech ?

(Credit photo : The new IBM System x3850 X6 four-socket server)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur