Officiel : Vivendi retient l’offre d’Altice-Numericable pour une fusion avec SFR

Régulations
vivendi-altice-numericable-sfr

Le conseil de surveillance de Vivendi a sélectionné Altice-Numericable en vue d’une fusion avec SFR. Aux dépens du groupe Bouygues.

Vivendi a tranché : “après avoir reçu deux offres jugées pertinentes par le Conseil de surveillance” du groupe médias-télécoms a décidé “d’entrer en négociations exclusives avec Altice – c’est à dire le principal actionnaire de Numericable –  en vue d’une fusion avec SFR.

Son offre a été privilégiée par rapport au groupe Bouygues, qui s’était pourtant mobilisé pour monter un dossier solide et qui avait reçu la bénédiction du gouvernement. Les surenchères avaient duré jusqu’au dernier moment.

La période de négociations exclusives avec Altice vont s’étaler sur trois semaines. Dans sa communication, Vivendi estime que “cette offre est la plus pertinente pour les actionnaires et les salariés du Groupe et qu’elle offre la meilleure sécurité d’exécution”. Tout en précisant : “Elle répond le mieux à l’objectif de Vivendi de devenir rapidement un acteur européen majeur des médias et des contenus et de renforcer SFR comme un acteur dynamique du très haut débit fixe et mobile”.

L’offre d’Altice prévoit un paiement à Vivendi de 11,75 milliards d’euros, l’attribution de 32 % du capital de l’entité cotée combinée et la sortie de Vivendi selon des modalités programmées.

Après une réunion de trois heures (elle avait commencé ce matin à 1h00), le conseil de surveillance de Vivendi, présidé par Jean-René Fourtou, a donc sélectionné Altice/Numericable en vue d’une cession de SFR. En suivant les recommandations du comité ad hoc chargé de préparer l’examen des dossiers Numericable et Bouygues.

Parallèlement, Patrick Drahi, Président d’Altice, s’était également engagé devant le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg et la ministre déléguée à l’Economie numérique Fleur Pellerin à maintenir l’emploi chez SFR si son offre était acceptée.

Quiz : Connaissez-vous Numericable ?

Credit photo : Vivendi, Jean-René Fourtou, président du conseil de surveillance de Vivendi


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur