Officiel : Yahoo n’a pas envie d’être une “Microsoft company”

Mobilité

Le groupe Internet de Jerry Yang estime que l’offre de reprise est “sous-évaluée” et continue d’étudier “toutes les options stratégiques”.

“A l’unanimité, nous considérons que l’offre de Microsoft ne correspond pas aux meilleurs intérêts de Yahoo et de ses actionnaires”. C’est laconique mais c’est clair : Yahoo rejette l’offre d’OPA inamicale de Microsoft. Le groupe Internet de Jerry Yang vient de le confirmer à travers un communiqué de presse officiel alors que des échos dans ce sens abondaient déjà dans ce sens dans l’édition du week-end du Wall Street Journal.

“Après une évaluation attentive, le conseil d’administration a jugé que l’offre de Microsoft sous-évaluait Yahoo”, estime le groupe Internet pionnier qui fait l’objet de toutes les attentions de Microsoft. Les actifs à prendre en considération dans la balance ne manquent pas : marque, audience mondiale, investissements “significatifs” dans des plates-formes publicitaires, les “perspectives de croissance”, le free cash flow (flux de trésorerie) et le chiffre d’affaires potentiel, et les investissements substantiels non consolidés.

Yahoo ne referme pas complément la porte à Microsoft, surtout si l’acquéreur remonte son offre initiale. Une surenchère qui pourrait faire plier les actionnaires les plus réticents. Mais, en l’état actuel, le conseil d’administration de Yahoo “continue d’évaluer en permanence toutes les options stratégiques dans un environnement industriel qui évolue à grande vitesse”. Microsoft n’a pas encore réagi à cette nouvelle information.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur