Offres mobiles : Orange n’a peut-être pas vu le pire avec Free Mobile

En présentant ses résultats financiers du troisième trimestre, Orange considère que « l’intensité concurrentielle » dans le secteur mobile le fait douter sur ses capacités à tenir le choc à moyen terme.

orange-free-mobile-concurrence-mobilite-low-cost

Orange résiste avec ses services mobiles mais la forteresse va tenir pendant combien de temps ?

Dans la présentation de ses résultats trimestriels, France Telecom montre quelques signes d’inquiétudes sur cet important segment d’activité pour le groupe.

« Malgré la bonne capacité de résistance des activités mobiles, nous continuerons de subir les conséquences d’une intensité concurrentielle sans précédent, qui pèse sur la valeur globale du marché », peut-on lire dans la communication du groupe télécoms.

Selon Reuters, Stéphane Richard, P-DG du groupe, a déclaré qu’Orange se retrouve « face à un choc important en 2012 et 2013 qui tient pour grande partie à la situation spécifique du marché français du mobile. »

Tout en poursuivant : « Cela devrait s’arrêter d’ici fin 2013 et nous avons des éléments nous permettant d’anticiper une stabilisation en 2014. »

La raison de cette inquiétude avancée par Orange ? « La baisse significative des prix sur le marché du mobile en France provoquée par l’arrivée du quatrième entrant. »

On parle évidemment de Free Mobile en l’occurrence, avec lequel Orange a néanmoins signé un accord d’itinérance. Il y a de la concurrence mais aussi du business.

Stéphane Richard l’avait déjà dit : désormais, le choc de l’arrivée de Free Mobile serait absorbé.

Sur la foi des chiffres de la base-clients mobile :  + 317 000 clients supplémentaires sur le troisième trimestre (contre -155 000 clients au 2ème trimestre et de -615 000 au 1er trimestre).

Merci Sosh, l’offre low cost positionnée comme l’anti-Free Mobile ? Pas seulement : les forfaits Open et Origami « redynamisés » ont également contribué sur les trois derniers mois (+320 000 clients, contre  +86 000 au 2ème trimestre).

Désormais, c’est un bassin de 19,4 millions de clients qui ont adopté un forfait (+1,1% en un an).

Quant aux offres prépayées (Mobicarte), Orange observe désormais « une position stable » (ou un « recul limité à 3000 clients ») après un premier semestre désastreux (468 000 clients perdus).

Bilan à fin septembre : le nombre de clients aux offres en ligne Sosh atteint 540 000 au 30 septembre 2012 tandis que celui d’Open (formule quadruple play) passe à 2,537 millions de clients.

Orange France relève donc la tête avec les clients dans le mobile mais le chiffre d’affaires généré* dans les services mobiles a du mal à suivre : -1 % au 3ème trimestre (-157 millions d’euros, hors mesures de régulation).

Et il est encore trop tôt pour connaître la contribution de l’iPhone 5, sorti en France le 21 septembre.

Sur le T3 2012, Orange France a réalisé un chiffre d’affaires de 2,63 milliards d’euros sur la ligne « Services de communication personnels », en baisse de 2,3% par rapport à la même période l’année dernière.

Au niveau du revenu moyen par abonné, ce n’est pas terrible non plus : l’ARPU est en diminution de 7,8%. Et l’opérateur anticipe une baisse de -10% à la fin de l’année.

Il y a vraiment un problème de génération de valeur dans les offres mobiles…

*Chiffre d’affaires des services mobiles (source Orange) : comprend le chiffre d’affaires (voix et services de données) généré par les appels entrants et sortants, les frais d’accès au réseau, le chiffre d’affaires de l’itinérance (roaming) des clients d’autres réseaux, le chiffre d’affaires des services à valeur ajoutée et le chiffre d’affaires des appels entrants en provenance des opérateurs mobiles virtuels (MVNO).

A lire également : Résultats : Orange victime des baisses tarifaires des mobiles (Silicon.fr)

Crédit photo: Frederic Bukajlo _ Acabapress pour Orange

———– Quiz ITespresso.fr ————-
Connaissez-vous vraiment Orange ?
Evaluez vos connaissances sur notre quiz spécial sur l’opérateur télécoms
——————————————–

Rédacteur en chef ITespresso.fr Lire mes autres articles
Derniers commentaires



6 replies to Offres mobiles : Orange n’a peut-être pas vu le pire avec Free Mobile
  • Le 27 octobre 2012 à 9:27 par Alexis

    Dans votre article je comprends pas comment le CA peut être négatif? Vous devez confondre avec le resultat.

    • Le 29 octobre 2012 à 13:32 par Caza

      C’est une baisse du chiffre d’affaires, pas le chiffre d’affaires.. C’est une valeur absolue.
      En gros, 157 millions = 1 % du CA (par trimestre peut être même…).

  • Le 27 octobre 2012 à 15:04 par JANNON

    Je suis désolé, quoi qu’en dise tout le monde, Orange, SFR et BOUYGUES, dans une espèce d’entente illicite, se sont remplis les poches pendant 10 ans sur le dos des usagers. Alors oui, c’est trop tard pour reculer, allez chez Free. J’en fais de la publicité partout. Free, Free, Free, qui ont passé de plus un contrat avec Apple, ce n’est pas rien.

  • Le 29 octobre 2012 à 13:02 par Yo

    Cette remise à niveau naturelle aurait dû être prévue par les 3 gros… ils ont eu 10 de concurrence à trois, est-ce qu’ils avouent enfin dans la presse que cette concurrence était seulement virtuelle ?

  • Le 31 octobre 2012 à 0:30 par delacroix

    Le réseau Free mobile bug en utilisation internet, spécialement dans les grandes villes, mais çà personne n’ en parle. d’ où le retour de 300000 abonnés chez Orange

  • Le 31 octobre 2012 à 11:30 par Comparatif fofait mobile

    les autres opérateurs ne sortiront pas inerte face à la guerre contre Free, ils ont déjà perdu quelques milliers de clients et risque d’en perdre davantage..

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

09:11:25