Offres VoD : Netflix fera-t-il marche arrière ?

Cloud

Netflix a annoncé deux nouvelles formules d’abonnement, avec une hausse des tarifs à la clé. Ce qui n’est pas du goût de nombreux souscripteurs. 41% d’entre eux envisageraient de clore leur abonnement.

Fort de ses 24 millions d’abonnés, Netflix avait un temps réjoui les foules en rendant publiques ses intentions de s’implanter en Amérique Centrale et du Sud. Les rumeurs faisaient même état d’une arrivée imminente en Europe.

Mais le vent a tourné lorsque le service américain de VoD a revu à la hausse les tarifs de son offre unique, laquelle permettait à ses souscripteurs de louer du contenu vidéo à la demande et des DVD livrés à domicile par voie postale.

Affichés à 9,99 dollars par mois, les deux forfaits ne faisaient qu’un auparavant. Ils sont désormais dissociés et proposés tous deux à 7,99 dollars mensuels. Une augmentation de 60% pour qui souhaite conserver l’une et l’autre de ces formules.

Une décision qui a suffi à déclencher le courroux des utilisateurs. Ces derniers se sont déchaînés et s’en sont donné à cœur joie sur les réseaux sociaux. En quelques heures, ils ont été des milliers à faire part de leur mécontentement sur la page Facebook de Netflix.

Pêle-mêle, on pouvait lire “comment osez-vous augmenter vos tarifs de plus de moitié ?“, “Amazon, me voilà. Vous, au moins, vous respectez vos clients” ou encore “je me désinscris de ce pas et ne suis pas près de revenir“.

De nouveaux groupes ont vu le jour sur Facebook. Leurs noms équivoques contribuent à répercuter la colère générale : “Supprimez Netflix“, “Je n’aime plus Netflix” ou même “J’aimais bien Netflix jusqu’à ce qu’ils décident de me plumer“.

96% des commentaires postés en regard de cette décision sont négatifs. Deux sondages réalisés auprès des membres de Netflix portent à croire que 41% d’entre eux envisageraient de clore leur compte en guise de protestation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur