Oh mon mobile, montre moi le chemin?

Mobilité

La société français Webraska muscle son offre de cartographie sur les mobiles Wap. En s’aidant ou non d’un repérage géographique automatique, elle propose à l’automobiliste de retrouver sur son écran un itinéraire routier ou d’être guidé à pied vers la boutique la plus proche.

La société Webraska a mis en place un système de bases de données associées à des cartes routières pour choisir un itinéraire long ou se laisser guider en ville vers les bonnes affaires d’une boutique. Le principe repose sur un logiciel serveur Global Navigation Server qui regroupe, par exemple, des informations sur l’état du trafic routier. Le tout se consulte sur l’écran d’un téléphone Wap.

Pour l’instant, Webraska est centrée sur la présentation du meilleur itinéraire en automobile pour se rendre d’une ville à une autre. L’affichage a lieu sous forme de texte ou, si l’on souhaite, d’une carte graphique. Intégré depuis plusieurs semaines à l’offre eMedia de SFR, ce service couvrirait tout le territoire français. Il indique à un automobiliste les rues, les axes ou les sorties d’autoroute à emprunter. Ici, le point de départ géographique est précisé au clavier par l’automobiliste. A noter qu’un deuxième service est disponible, en Ile-de-France uniquement, pour informer en temps réel sur l’état du trafic. Il fait appel à des données locales mises à jour à quelques minutes d’intervalle.

Mais, commerce oblige, le système ne s’arrête pas à la navigation routière. La base de données de Webraska recense des lieux commerciaux, qui peuvent communiquer sur une promotion à l’approche du piéton équipé en Wap. “Le système implique l’utilisation d’une localisation automatique”, explique Silvia Blanc-Bolelli, directrice de la communication chez Webraska. Après s’être inscrit sur une liste de diffusion des meilleurs tarifs de restaurant ou de chausseur par exemple, le waponaute reçoit un message l’avertissant d’une promotion située à deux pas, avec l’affichage des rues à emprunter. Le système de repérage, développé par la société Cambridge Positioning Systems, fait appel à une localisation par triangulation à partir des émetteurs GSM au sol. Pour l’instant, un tel service n’est pas disponible en France. “Le premier du genre a été lancé en Estonie, pour repérer une personne en cas d’urgence”, note Silvia Blanc-Bolelli. Des rapprochements sont en cours avec les divers opérateurs mobiles pour lancer la technologie dans l’Hexagone. “Notre métier n’est pas la localisation mais les données”, rappelle toutefois la responsable.

On remarquera que le terrain n’est pas vierge. Ainsi, la société CellPoint prévoit de lancer un service de repérage destiné au grand public pour retrouver ses amis (voir édition du 4 février 2000). Lequel devrait être intégré à l’avenir par Yahoo (voir édition du 9 mai 2000). Si elle se banalise, la localisation devrait alors apporter un nouveau lot d’applications inédites.

Pour en savoir plus : Webraska


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur