Olivier Parriche (Yahoo Search) : “Nous allons porter l’innovation en France”

Cloud

Le directeur de la division Recherche de Yahoo France prévoit une vague de nouveaux services pour début 2006.

Pour faire face à la multiplication de ses outils de recherche thématiques, Yahoo France renforce son équipe avec l’arrivée d’Olivier Parriche, ancien directeur marketing de la société Xyleme (édition de solutions de recherche et d’intégration de contenus) au tout nouveau poste de directeur de la division Search. Il présente ses nouvelles responsabilités et la stratégie du moteur sur le très concurrentiel terrain de la recherche.

VNUnet.fr : Quand la division Search de Yahoo a-t-elle vu le jour ?
Oliver Parriche : Aux Etats-Unis, elle existe depuis l’acquisition d’Altavista et d’Inktomi en février 2002, mais elle a aujourd’hui une dimension plus forte. Elle couvre plusieurs disciplines : la recherche de documents, d’images, de vidéos, d’articles d’actualité, notre comparateur de prix Kelkoo… Et elle va bientôt prendre encore plus d’ampleur. Nous avons, en effet, beaucoup investi et innové dans le domaine de la recherche au cours des douze derniers mois. Pendant l’été, nous avons notamment lancé, toujours aux Etats-Unis, un outil de recherche audio en version de test et une barre d’outils pour le navigateur Firefox.

Quelles sont vos missions en France ?
Nous sommes tenus de porter l’innovation sur le marché français, en collaboration avec les autres filiales européennes du groupe. Notre objectif final est de mener à bien une stratégie de conquête de parts de marché sur le Vieux Continent.

Un certain nombre d’outils de recherche, lancés aux Etats-Unis, ne sont pas encore arrivés en France. Je pense notamment à Yahoo local, la recherche audio, la recherche RSS… Quand ces services seront-ils proposés en France ?
Nous travaillons actuellement à l’établissement d’une feuille de route. Une tâche difficile qui requiert une véritable gestion de projet. Les contenus doivent être traduits en français de façon pertinente. Certains services nous demandent de conclure des partenariats avec d’autres acteurs… Sans compter que Yahoo Europe est à même d’influencer notre organisation. En définitive, la plupart des nouveaux outils proposés par Yahoo devraient arriver en France début 2006.

Quel est le prochain service à attendre en France ?
Certainement Yahoo Search Translator qui est testé en Allemagne depuis la mi-juillet. Cet utilitaire offre la possibilité de traduire les mots clés de la requête dans plusieurs langues et d’effectuer, en parallèle, autant de recherches locales. Les résultats obtenus sont ensuite traduits dans la langue de l’utilisateur.

Yahoo ne semble pas s’intéresser à la mobilité…
Une division américaine est pourtant chargée de rendre accessibles nos différents services depuis les terminaux mobiles.

Yahoo va-t-il concevoir sa propre bibliothèque numérique ou laisser l’exclusivité à Google ?
Nous n’avons pas, aujourd’hui, une position définitive sur le sujet, bien que nous ayons déjà mis en place un programme d’affiliation destiné aux maisons d’édition et aux bibliothèques. Quoi qu’il en soit, notre approche est différente. Nous essayons de travailler de concert avec les professionnels du livre afin de déterminer la meilleure solution pour tous, y compris les internautes.

Proposez-vous votre technologie de recherche à d’autres acteurs français ?
Oui. Nous la fournissons à certains acteurs qui, en échange, proposent à leurs clients de télécharger notre barre d’outils. Nous l’offrons également à nos partenaires qui présentent nos liens sponsorisés sur leurs sites, contre un pourcentage sur le chiffre d’affaires conjointement généré.

Votre moteur de recherche indexe, depuis peu, près 20 milliards de documents sur le Web mondial. Quelle est la part de documents français ?
Je ne saurais répondre à cette question. L’index de notre moteur est géré par notre équipe technique qui est basée aux Etats-Unis.

Parcours d’Olivier Parriche
A 38 ans, Olivier Parriche est directeur de la division Search de Yahoo France. Rattaché à la direction des produits et services, il pilote les activités du portail liées à la recherche sur Internet.

Avant de rejoindre Yahoo France, Olivier Parriche occupait le poste de chef de produit chez l’éditeur de logiciels Akio Solutions, avant d’intégrer la société Xyleme, qui édite des solutions de recherche et d’intégration de contenus, en qualité de directeur marketing.

Olivier Parriche est diplômé de l’ESME (Ecole Spéciale de Mécanique et d’Electricité) et titulaire d’un MBA Cesma de l’EM Lyon.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur