Olivier Ropars (eBay Europe) : “Innover aujourd’hui pour inventer le commerce du futur”

Marketing
Olivier Ropars eBay

Olivier Ropars, directeur senior m-Commerce eBay en Europe, évoque dans cette interview le commerce mobile et la stratégie d’eBay en la matière.

ITespresso.fr : Olivier Ropars, vous dirigez le secteur du commerce mobile pour eBay Europe. La croissance de ce secteur dans le portefeuille d’activités d’eBay est-elle en forte croissance ?

Olivier Ropars eBay
Olivier Ropars eBay

Olivier Ropars : En effet, ce secteur connaît une très forte croissance dans le portefeuille d’activités d’eBay. Le volume de transactions mobiles sur eBay a représenté 13 milliards de dollars en 2012. Le phénomène « m-commerce » est réel et prend de plus en plus de place dans nos modes de vie.
Chez eBay, le m-commerce en chiffres est impressionnant :
– 125 millions de téléchargements de l’application eBay,
– 3.3 millions d’objets mis en vente sur l’application eBay,
– 500$ dépensés chaque seconde depuis un mobile sur l’ensemble des places de marché eBay dans le monde.

eBay innove aujourd’hui pour inventer le commerce du futur, et nous sommes convaincus que le mobile sera la clé de voûte de notre développement.

Les bons chiffres d’eBay sur le mobile sont le fruit de près de cinq ans d’investissements dans ce domaine : nous avons mis en place dès 2008 une équipe dédiée au mobile, et travaillant de façon autonome. Nous avons étudié les habitudes des consommateurs sur mobile, qui diffèrent largement de celles sur PC, pour développer la meilleure expérience possible sur Smartphones.

ITespresso.fr : Au-delà d’eBay, comment voyez-vous évoluer le M-Commerce en 2013 ? Quelles sont les grandes tendances attendues ?

O. Ropars : Nous entrons désormais dans l’ère du commerce connecté. Les frontières entre e-commerce, m-commerce, t-commerce (commerce sur tablette) et commerce traditionnel n’existent plus. Le commerce est cross-canal, il devient transparent et global.

Le mobile en particulier va devenir incontournable : d’ici à 2015, on estime que les Américains utiliseront davantage le mobile pour se connecter à Internet plutôt qu’un PC.

Cette montée en puissance du mobile se retrouve évidemment dans le m-commerce : en 2010, le marché global du m-commerce représentait 3.4 milliards de dollars aux Etats-Unis. En 2015, seulement 5 ans après, les prévisions sont phénoménales : 119 milliards !

Cette explosion du m-commerce est visible jusque dans les chiffres d’eBay : nous avons réalisé 13 milliards de dollars de volume de transactions mobile en 2012 ; notre prévision pour 2013 est de 20 milliards !

ITespresso.fr : Quelle est la plateforme et l’OS privilégiés par les clients et vendeurs eBay ?

O. Ropars : eBay est disponible sur toutes les plateformes (iPhone, iPad, BlackBerry, Windows Phone 7 et Android). A l’échelle européenne, nous constatons des différences entre les consommateurs : par exemple,  l’iPhone est plus populaire au Royaume-Uni et en France, alors qu’en Allemagne, les utilisateurs d’eBay utilisent plutôt Android.Globalement, c’est l’iPhone qui arrive en tête pour le m-commerce.

Concernant Windows 8, nous avons mis en place une équipe dédiée, qui est en relation permanente avec Microsoft pour développer les meilleures applications eBay possibles.

ITespresso.fr : eBay était présent au Mobile World Congress à Barcelone. Quel bilan en tirez-vous et quel fut l’axe de communication d’eBay à cette occasion ?

O. Ropars : eBay a présenté au Mobile World Congress de Barcelone sa vision du futur du commerce, un commerce connecté où les consommateurs peuvent acheter à chaque instant, partout et sans limite. Nous avons installé un espace interactif qui permettait d’expérimenter toutes nos innovations :

– Le magasin du futur pour les grandes marques, qui met en avant une de nos success stories : le partenariat entre eBay et Toys’R’Us. Grâce à eBay, les clients peuvent par exemple utiliser leur smartphone pour se géolocaliser, trouver le jouet qu’ils cherchent dans le magasin le plus proche de chez eux, scanner l’article, payer directement depuis leur mobile et passer chercher leurs jouets en magasin sans faire la queue.

– Un espace « Mode » pour découvrir les innovations d’eBay pour les boutiques de vêtements : grâce à l’application eBay Mode, les acheteurs pourront scanner un produit en vitrine et le réserver ou l’acheter, même lorsque le magasin est fermé ; mais aussi se faire accompagner par un vendeur de la boutique pour un shopping personnalisé, online et offline.

Comme vous le voyez, chez eBay nous innovons pour faire tomber les barrières entre le offline et le online : il n’y a plus d’un côté le e-commerce et de l’autre le commerce physique, mais simplement le commerce connecté.

ITespresso.fr : A court terme, quelle est votre ambition en matière de commerce connecté et quid du réseau de développeurs mis au service de votre plateforme X-Commerce ?

O. Ropars : L’ambition d’eBay a toujours été de rendre le commerce accessible à tous, partout et depuis n’importe quel support numérique. La devise d’eBay aujourd’hui est « mobile first », c’est-à-dire que tout est pensé en fonction du mobile. Même si la tablette devient de plus en plus populaire, la plateforme essentielle aujourd’hui pour eBay reste le mobile.

Avec celui-ci, les consommateurs peuvent avoir une boutique dans leur poche et faire du shopping partout où ils le souhaitent : en magasin, au travail, dans les transports. L’objectif d’eBay est donc de toucher les clients PC actuels et de faire en sorte qu’ils deviennent « multi-channel ».

Pour continuer à innover dans le commerce connecté, eBay s’appuie également sur sa plateforme X.Commerce : un réseau de 800 000 développeurs issus d’eBay, PayPal, Magento et GSI com.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur