OnePlus 5 : ce smartphone premium capte l’attention par la photo

MobilitéSmartphones
OnePlus-5

Coup de projecteur sur le OnePlus 5, un smartphone sous Android avec une surcouche OxygenOS qui mêle élégance dans le design et performance technologique.

Fin du suspense et du buzz :  OnePlus vient de dévoiler son nouveau flagship. Le smartphone OnePlus 5 évolue sous Android Nougat (7.1.1) avec une surcouche OxygenOS.

Cette dernière apporte son lot de nouveautés comme un filtre pour la lumière bleue, le “Secure Box” (assez proche du “Secure Folder” de Samsung) et “l’app priority” (les apps les plus utilisées sont automatiquement chargées en mémoire dès que le smartphone est sorti de veille).

Côté design, le nouveau fleuron de la marque chinoise ressemble largement à l’iPhone 7 Plus. Il s’agit du terminal le plus fin jamais réalisé par ses soins (7,25 mm d’épaisseur).

Sur l’aspect photo, OnePlus a mis les petits plats dans les grands. En façade, on trouve ainsi un APN avec capteur de 16 mégapixels qui exploite l’écran comme flash (fonction “flash screen”). Au verso, OnePlus a opté pour un double APN (les deux éléments sont disposés verticalement).

On trouve un capteur principal Sony IMX 398 de 16 mégapixels avec ouverture à F/1.7 qui se traduit par 34% de lumière en plus que sur le OnePlus 3T. Le second capteur (monochrome) est un Sony IMX 350 de 20 mégapixels.

L’ensemble permet d’effectuer un zoom optique x2 (en plus du zoom numérique x8). Dans le mode portrait, l’effet Bokeh (flou artistique) est également amélioré sur les photos. Deux aspects qu’on retrouve déjà sur l’iPhone 7 Plus.

OnePlus ajoute le “Smart Focus” qui assure un focus 40% plus rapide qu’avec les OnePlus 3/3T. Le mode HDR bénéficie également d’une amélioration.

La captation vidéo n’est pas en reste avec la possibilité de filmer en définition 4K / Ultra HD à 30 ips (images par seconde).

En revanche, OnePlus n’a toujours pas intégré de stabilisation optique ; il faudra donc se contenter de la stabilisation numérique. On trouve par contre un système d’annulation du bruit ambiant sur les microphones.

La fiche technique passe aussi par la connectivité : le terminal embarque le Wi-Fi ac, le Bluetooth 5.0 et le NFC (Near Field Communication) pour les services et paiement sans contact.

Contrairement à certaines spéculations, OnePlus n’a pas abandonné le port audio Jack 3.5mm qui côtoie un port USB Type-C.

L’autonomie (d’une durée non précisée) est, elle, assurée par une batterie de 3300 mAh. Le système de recharge rapide Dash Charge permet de la recharge très rapidement à hauteur de 30%.

Les plus technophiles noteront tout de même que l’écran AMOLED de 5,5 pouces est “seulement” défini en 1080p, là où d’autres flagships de marques concurrentes ont opté pour une définition QHD.

On pourra également regretter l’absence d’emplacement pour carte microSD, OnePlus ayant préféré utilisé les deux emplacements prévus pour deux cartes SIM.

Pour le volet performances, OnePlus a opté pour la puce mobile haut de gamme Snapdragon 835 signée Qualcomm. Le système sur puce (SoC en anglais)  abrite un processeur cadencé à 2,45 GHz et une solution graphique Adreno 540. C’est la même puce qui équipe une des versions du Samsung Galaxy S8.

La puce est couplée à 8 Go de mémoire vive (mouture 128 Go de flash) ou bien 6 Go (version 64 Go). Pour la première fois sur un OnePlus, il s’agit de LPDDR4, plus véloce que la LPDDR3.

Elément névralgique dans la formule qui a fait la renommée de la marque : le tarif. OnePlus positionne son nouveau porte-étendard à 499 euros (64 Go / 6Go) et 740 euros (128 Go / 8 Go).

OnePlus-5-annonce

(Crédit photo : @OnePlus)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur