OnOff Telecom avance sur la portabilité des numéros

Apps mobilesCloudEntrepriseMobilitéStart-up
taig-khris-onoff-telecom
2 15 Donnez votre avis

La start-up de Taïg Khris, qui pousse l’usage de numéros de téléphone virtuels, inaugure la portabilité en France. En attendant la déclinaison plus emballante pour le roaming à l’international.

OnOff Telecom avance sur le front de la « portabilité virtuelle » visant à conserver son numéro de téléphone à l’étranger, tout en faisant des économies en matière de frais de roaming.

A travers son application mobile lancée en 2014, la start-up de l’ex-champion de roller sur rampe Taïg Khris veut bousculer le marché des abonnements téléphoniques multiples. Rien qu’en France, 5 millions de clients télécoms disposent de deux lignes (personnelle & professionnelle par exemple).

En transformant les numéros mobiles rattachés aux cartes SIM en « cloud numbers », OnOff Telecom cherche à obtenir le statut d’opérateur sur ses marchés de prédilection. La start-up aurait déjà obtenu cette casquette dans une dizaine de pays. En France, les discussions continuent avec l’ARCEP pour décrocher ce statut, selon La Tribune et l’AFP.

Au-delà des autorités de régulation, OnOff veut également signer des accords commerciaux avec les opérateurs télécoms.

Elle annonce avoir signé un premier contrat avec l’opérateur d’origine qatarie Ooredoo (présent dans une dizaine de pays en Afrique du Nord comme l’Algérie et la Tunisie et en Asie).

Mais les discussions avec les acteurs télécoms aux réseaux bien installés prennent du temps en raison de la méfiance suscitée par des « cloud numbers » susceptibles de couper le lien avec leurs abonnés SIM.

Portabilité nationale avant d’atteindre le reste du monde

En attendant, la jeune pousse annonce la portabilité nationale en France alors que la déclinaison entre pays devrait arriver « sous peu ».

Ce sera le volet le plus intéressant : par exemple, en faisant fi du Brexit, un start-upper français qui choisirait d’aller vivre au Royaume-Uni pourrait transférer son numéro de téléphone habituel sur OnOff, tout en payant un tarif de communication locale à partir d’une ligne Vodafone UK.

Dans les CGU de OnOff Telecom, il est précisé que « l’application ne se substitue pas au service primaire de téléphonie mobile fourni par l’opérateur auprès duquel l’utilisateur a souscrit son abonnement opérateur. »

La start-up devra également prendre en compte dans son modèle le changement qui survient en matière de tarification roaming : la Commission européenne assure que les frais d’itinérance disparaîtront d’ici juin 2017.

En mai, lors de son dernier point presse à Paris pour préciser son business plan, Taïg Khris avait fait le pari que la barre du million de téléchargements de l’app serait atteinte d’ici la fin de l’année. Défi relevé puisque l’on recense désormais 1,3 million de downloads.

Pour exploiter le service OnOff pour les appels entrants et sortants illimités vers la France, la start-up commercialise des forfaits accessibles à partir de 2,99 euros par mois avec un numéro mobile virtuel attribué pour des appels et SMS illimités. En attendant les appels vidéo « bientôt disponibles ».

« Au cours des 30 derniers jours, 100 000 numéros ont été achetés par les utilisateurs français », précise le communiqué.

(Crédit photo  – NME : Taïg Khris à la France Digitale Day (septembre 2016)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur