Onyx Software fait une offre de rachat sur Pivotal

Mobilité

En difficulté depuis deux ans et confronté à une concurrence de plus en plus âpre, le secteur de la gestion de la relation client est dans une phase de concentration. Pivotal fait ainsi l’objet de deux propositions de rachat.

Pivotal, éditeur spécialiste de la gestion de la relation client (GRC), est décidément l’objet de bien des convoitises. Début octobre, en effet, la société d’investissement Oak Investment Partners – actionnaire majoritaire d’un autre éditeur de logiciels de GRC, Talisma ? faisait part de son intention d’acquérir Pivotal, avec l’intention de fusionner à terme les deux éditeurs (voir édition du 9 octobre 2003). Ce projet avait alors reçu la bénédiction du conseil d’administration de l’intéressé et devait être soumis d’ici à quelques jours à l’approbation de ses actionnaires. Mais voilà qu’un autre acteur de la GRC, Onyx Software, vient à son tour de se porter acquéreur de Pivotal. Son offre, qui consiste en un échange d’actions, valorise ce dernier à hauteur de 59 millions de dollars, alors que Oak Investment Partners en proposait environ 47 millions de dollars au comptant. A l’heure où nous publions ces lignes, le conseil d’administration de Pivotal n’a pas encore émis d’avis sur cette offre.

Le deuxième derrière Siebel

Si elle aboutissait, la fusion d’Onyx et de Pivotal donnerait naissance au deuxième éditeur sur le marché de la GRC, derrière Siebel Systems, avec un chiffre d’affaires annuel combiné de l’ordre de 110 millions de dollars et une base installée de 2 600 clients, pour l’essentiel des entreprises de taille moyenne. A contrario, Siebel vise prioritairement les grandes sociétés et ne s’intéresse que depuis peu aux petites et moyennes entreprises, par le truchement d’offres locatives. Cette nouvelle péripétie confirme en tout cas que le secteur pourtant récent de la GRC est en phase de consolidation, du fait de la crise qui l’affecte depuis deux ans, et que son potentiel de développement se situe du côté des PME-PMI. Très schématiquement, les forces en présence sont Siebel, les principaux éditeurs de PGI, des loueurs d’applications hébergées – tels UpShot, récemment racheté par Siebel (voir édition du 16 octobre 2003) et surtout Salesforce.com qui a incontestablement marqué des points sur le segment des PME-PMI – et enfin des petits éditeurs qui, à l’instar de Pivotal ou d’Onyx Software, sont à la recherche de la taille critique qui leur permettra de résister à l’inexorable montée en puissance sur ce terrain de Microsoft (voir édition du 26 février 2003).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur