OPA déposée par Vivendi : Gameloft déploie un nouveau bouclier

BourseEntrepriseFusions-acquisitions
gameloft-recours-opa-vivendi
2 3

Pour échapper à l’emprise de Vivendi, Gameloft a déposé un recours en justice contre la décision de conformité du projet d’OPA initié par le groupe de Vincent Bolloré.

Par le biais de procédures légales, Gameloft cherche toujours à s’opposer à l’assaut en Bourse de Vivendi.

Mercredi, l’éditeur de jeux sur mobile a annoncé avoir déposé un recours devant la cour d’appel de Paris contre la décision de conformité du projet d’OPA enclenché par le groupe de Vincent Bolloré.

Tout en demandant la suspension de l’exécution du plan de Vivendi visant à prendre le contrôle de Gameloft jusqu’au prononcé de l’arrêt. Une nouvelle tentative de freiner les ardeurs de Vivendi.

Le 18 mars, l’Autorité des marchés financiers avait pourtant autorisé l’Offre Publique d’Achat déposée par Vivendi.

Mais Gameloft invoque dans son recours des « manquements de Vivendi aux principes directeurs des offres publiques, ainsi qu’aux obligations légales et réglementaires visant à assurer la transparence et la bonne information du marché ».

L’examen portera donc sur la procédure technique d’OPA.

Michel Guillemot, P-DG et fondateur de Gameloft, considère qu’une acquisition par Vivendi auraît pour conséquence de freiner l’agilité de la société.

Récemment, à Londres, il a présenté aux investisseurs le plan stratégique de sa société ancrée dans le m-gaming. Tout en éludant le cas Vivendi.

Pourtant, fin février, Vivendi avait décidé de relever le prix de son projet d’offre publique d’achat sur les actions de Gameloft (7,20 euros par action contre 6 euros).

Une véritable guerre de tranchée est menée et l’issue du conflit est incertain. En l’état actuel, Vivendi dispose de 29,86% du capital de Gameloft et de 26,63% des droits de vote.

Du côté d’Ubisoft (également convoité par le groupe de Vincent Bolloré), une position similaire a été adoptée.

L’éditeur de jeux vidéo, présidé par Yves Guillemot (frère de Michel), repousse aussi les avances de Vivendi, actionnaire à hauteur de 15,66% du capital.

(Crédit photo Gameloft: Le Festival du Printemps arrive dans Order & Chaos)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur