Open innovation : Allianz France érige un fonds avec Idinvest Partners

EntrepriseStart-up
innovallianz-fonds-allianz-idinvest
3 30

La branche française du groupe Allianz monte son propre fonds (InnovAllianz) pour investir dans des start-up, avec le soutien d’Idinvest Partners.

Allianz France multiplie les passerelles avec le monde des start-up. Après avoir érigé un accélérateur à Nice, le groupe mondial d’assurance vient de monter un fonds d’investissement « stratégique » pour soutenir les jeunes pousses qui bousculent aujourd’hui son marché de prédilection (objets connectés, économie du partage, FinTech, big data …). Il vient d’être dévoilé aujourd’hui.

InnovAllianz est présenté comme un fonds de « capital innovation souscrit à 100% par Allianz et géré par Idinvest Partners« . Le choix de ce partenaire a été facilité par les relations historiques qui lient les deux parties. Jusqu’en 2010, Idinvest Partners était l’ex-bras private equity d’AGF (rebaptisé Allianz France sur fond de rapprochement progressif avec le groupe allemand).

Malgré une séparation des structures, les liens ont été maintenus. Un accord similaire a été signé entre Partech Ventures et FDJ : un investissement de 13 millions d’euros a été consenti pour cette initiative d’open innovation.

Du côté d’InnovAllianz qui pourra se rapprocher de start-up en différentes phases (de l’amorçage à la phase d’expansion) pour des prises de participation minoritaire, le montant de l’engagement financier reste confidentiel, selon le service de communication d’Allianz France.

Parmi les premiers projet soutenus figurent SmartAngels (plateforme d’equity crowdfunding) et une start-up spécialiste de la location de courte durée d’espaces commerciaux (dont le nom n’est pas précisé).

Toujours sous le signe de l’innovation, des jonctions seront réalisées entre InnovAllianz et l’Accélérateur Allianz pour « faire émerger et développer, de façon agile, des modèles de croissance alternatifs », selon Anne-Sophie Grouchka, Directrice de la Stratégie et des Projets Innovants d’Allianz France, citée dans le communiqué.

Inauguré à la mi-2015, l’accélérateur hébergé dans le complexe du stade Allianz Riviera Nice a vocation à coacher des start-up pendant 5 mois. On retrouve d’ailleurs des partenaires issus d’Idinvest comme Benoist Grossman et Matthieu Baret.

En presque deux ans, onze start-up sont passées par l’accélérateur Allianz : DreamQuark (intelligence artificielle & secteurs assurance-santé), Everledger (la techno blockchain pour lutter contre la fraude sur les diamants), Finsquare (financement participatif) qui a fusionné depuis avec son concurrent Lendix, Qualisteo (mesure et interprétation des consommations électriques pour professionnels), Wever (covoiturage), Wicross (IoT) mais aussi Investwall (réseau social dédié à la finance),  Lucie Labs (bracelet LED connecdté pour l’événementiel), My Coach Foot (app pour les entraîneurs de football), Synchronext (big data et algorithmes prédictifs), et Vulog (free floating).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur