Open Media Network distribue en mode grid des contenus audiovisuels

Mobilité

Soutenue par deux cofondateurs de Netscape, l’initiative OMN a pour objet de diffuser des fichiers en multi-supports, en provenance du grand public ou de la radiotélévision.

Deux cofondateurs de Netscape viennent explorer le business de la diffusion de la vidéo à l’heure du haut débit. Mike Homer et Mark Andreessen viennent d’ouvrir une version bêta d’une plate-forme de distribution de contenus audiovisuels : films, musique mais aussi des vidéos blogs, des podcasts et des programmes de radiotélévision. “Tout en assurant pleinement la protection des droits des producteurs”, est-il précisé dans le communiqué de presse du lancement d’Open Media Network (OMN).

La plate-forme se positionne comme un diffuseur nouvelle génération de contenus issus de médias de service de radiotélévision publique. Ainsi, il a signé des premiers partenariats dans ce sens avec des stations américaines comme WGBH, KQED et KWSU. Le nouveau service compte également profiter du potentiel de la production audio et vidéo en ligne de plus en plus accessible pour les internautes.

“L’adoption à grande échelle du haut débit, le marché grand public de la création vidéo et les nouvelles technologies comme le RSS transforment la communication, le divertissement et l’information”, déclare Mike Homer. Un constat que ne renierait pas Google qui a lancé la semaine dernière un service de dépôt de vidéo en vue d’une future exploitation multi-supports (voir article du 15 avril 2005).

Le grid à la rescousse du transport des fichiers

Pour l’instant, les contributeurs sont invités à déposer gratuitement leurs oeuvres audiovisuelles sur OMN. Mais les dirigeants s’engagent à monter un système de paiement sécurisé afin de distribuer des contenus premium. Après une inauguration Internet et iPods, ils devraient également s’atteler à proposer la diffusion du fonds audio et vidéo sur des supports comme la télévision ou le téléphone mobile.

La plate-forme repose sur la technologie grid de Kontiki qui utilise la bande passante non utilisée des ordinateurs et des serveurs pour accélérer le transport des fichiers multimédias. Pour la gestion des droits numériques, Kontiki a adhéré au programme Windows Right Manager. Cette société californienne, créée en 2001, a un point commun avec OMN. Dans les deux initiatives, Mike Homer est cofondateur. En décembre 2004, Kontiki a réalisé un levée de fonds de 8,6 millions de dollars auprès d’investisseurs comme Adobe Ventures, Barksdale Group et Benchmark Capital.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur