Open Office pour Mac n’avance pas

Cloud
Information - news

Le projet de suite bureautique libre se poursuit dans l’indifférence la plus totale : les développeurs ne mordent pas à l’hameçon lancé par Sun dans le monde de l’Open source. Un OpenOffice pour Mac OS X ? Longtemps attendu, le projet ne fait plus fantasmer : quand on crie au loup trop souvent, voilà à quoi il faut s’attendre…

Désappointé, Kevin Hendricks. Ce professeur associé aux opérations et aux technologies de l’information de l’école de commerce de l’Université de l’Ontario Occidental est une des personnes participant au portage sous Mac OS X du projet OpenOffice qui doit permettre d’obtenir sur toutes plates-formes un logiciel bureautique similaire libre et ouvert. “D’après ce que j’en sais quelques développeurs réalisent cet effort, et ce depuis peu. Cet effort a désespérément besoin de plus d’aide si on veut qu’il progresse”, a-t-il indiqué à nos confrères d’eWeek.

Le projet remonte à loin, puisqu’il est issu de StarOffice, un projet couvé d’abord en Allemagne, puis repris à son compte par Sun. Si le logiciel originel a bien tourné sur de multiples plates-formes, il manque sur le Macintosh, où les suites bureautiques se comptent sur un doigt ! “Il nous faut du monde sur ce projet”, a précisé Bill Roth, le responsable groupe d’OpenOffice.org. “Il y a une licence en deux temps. A condition que vous restiez compatible avec le format de fichiers et la compatibilité des API (application Programming Interface), vous n’avez pas à rendre le code. Si votre travail n’est pas compatible, il vous faut produire une documentation sur les modifications que vous avez apporté”. La précision est évidemment destinée aux programmeurs à qui il reste près de la moitié du travail de portage à réaliser.

Une alternative qui manque au Mac

Verra-t-on un jour sur le Mac cette application sensée apporter traitement de texte, tableur, e-mail, graphiques, publication Web, base de donnée, calendrier et applications de gestion conformes à celles déjà disponibles sur les autres plates-formes ? L’appel à l’aide des développeurs impliqués jette un doute persistant. OpenOffice demeurera donc sans doute l’arlésienne qu’elle a été (voir édition du 27 novembre 2000). Un beau rêve certes, mais un rêve quand même…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur