Open Search : Yahoo ouvre ses résultats aux webmasters

Mobilité

Le moteur de recherche incite les éditeurs de sites à améliorer la présentation de ses résultats.

Yahoo s’apprête à ouvrir son moteur de recherche aux développeurs tiers. La firme de Sunnyvale l’a annoncé lors de la conférence Search Marketing Expo, qui s’est achevée jeudi 28 février en Californie. Le programme, intitulé Yahoo Open Search, permettra aux éditeurs de sites d’influencer la façon dont Yahoo présente ses résultats de recherche.

Jerry Yang, pdg de Yahoo, avait déjà rappelé sa volonté d’ouvrir sa plateforme à des développeurs tiers lors du CES en janvier dernier. La nouvelle application de programmation open source, connue son le nom de code “Search Monkey”, donne plus de marge de manoeuvre aux propriétaires de sites.

“Fini le titre abstrait associé à un lien”

Ces derniers peuvent ajouter un classement, un descriptif, des images, des liens et d’autres données afin d’enrichir la présentation des résultats sur un moteur de recherche comme Yahoo. Toutefois, l’ajout d’informations de ce type n’aura aucun effet sur le positionnement des résultats. “Notre objectif est clair : fournir aux utilisateurs des résultats de recherche plus riches, plus utiles et plus efficaces”, explique un des exécutifs chez Yahoo Search, Vish Makhijani, sur le blog de l’entreprise. “À la place d’un simple titre abstrait associé à un lien, pour la première fois, les utilisateurs verront des résultats capables afficher la masse d’information contenue au sein de chaque site”, précise-t-il, en soulignant que les utilisateurs désirant revenir au mode de présentation traditionnel seront libres de le faire.

L’adresse Web de la plateforme Yahoo Open Search propose un formulaire pour postuler au programme. Yahoo indique qu’il contactera les sites intéressés par le programme.

Google n’est pas en reste. Le moteur de recherche “leader” essaie également d’améliorer ses résultats de recherche à travers Suscribed Links ou le concept de “recherche sociale”, qui optimise les résultats en fonction des relations sociales entre utilisateurs. Toutefois, Google se montre plus réticent à l’idée de laisser des développeurs tiers s’immiscer dans le fonctionnement de sa plateforme.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur