Open source : le projet QualiPSo se concentre sur la qualité des outils

Cloud

L’Europe, la Chine et le Brésil s’unissent pour développer une plate-forme
commune pour mesurer la qualité des logiciels libres.

21 organismes industriels, gouvernementaux ou universitaires ont dévoilé QualiPSo, une plate-forme commune, financée par l’Europe, dédiée à la qualité des solutions open source. Le projet QualiPso s’inscrit dans le sixième programme cadre (FP6), financée par la Commission Européenne. Pour cela, les contributeurs ont choisi de créer un environnement spécifique dont le but sera d’aider les éditeurs à proposer des outils répondant à des exigences de qualité pour le compte des administrations et des entreprises.

Parmi ses fondateurs se trouvent aussi bien des groupes industriels comme Atos Origin, Thales, Siemens ou encore Bull dont le positionnement est résolument “libre”. On trouve également des éditeurs comme Mandriva, des institutions gouvernementales (notamment la Gendarmerie Nationale), et également des instituts de recherches et des universités (l’Inria, Université de l’Etat de Sao Paulo, le centre universitaire et de technologie du Sud de la Chine, l’Université de Bozen, etc.).

Plusieurs objectifs sont fixés autour de QualiPSo : mettre en place de six centres de compétences en Europe, en Chine et au Brésil pour créer des plates-formes collaboratives, créer des méthodologies et des processus spécifiques aux logiciels libres, développer QualiPSo Factory un centre d’aide technologique et économique pour les éditeurs), étendre le CMMI (Capability Maturity Model Integration) aux logiciels libres dans le but de labelliser les projets qui répondront à certaines exigences qualitatives et apporter un cadre juridique pour protéger la propriété intellectuelle.

Au-delà du simple aspect technologique d’aide au développement de solutions open source, QualiPSo est d’abord une initiative née d’un double constat : l’édition de logiciels libres et les services associés représentent en Europe un million d’emplois et 70% des logiciels libres proviennent du marché européen. Selon une étude de Pierre Audoin Consultants, le marché français de l’open source représente 450 millions d’euros, en croissance de 80% sur 2006.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur