Open Wide ouvre son capital à CM-CIC

EntrepriseLevées de fonds
open-wide-cm-cic

La PME spécialisée dans la mise en oeuvre et l’intégration de solutions open source accueille de nouveaux partenaires financiers qui la dotent d’une capacité de développement de 4 millions d’euros.

Lancer des solutions “packagées” de gestion documentaire, renforcer son expertise en infrastructures de cloud hybrides, ouvrir de nouvelles agences en régions et préparer l’expansion de ses activités en Europe, notamment sur la zone Benelux, la Suisse et l’Allemagne : la feuille de route d’Open Wide est exhaustive.

Les ambitions de la SSLL – société de services en logiciels libres – sont à la hauteur de l’augmentation de capital qu’elle vient d’annoncer. Son nouveau partenaire financier n’est autre que CM-CIC Capital Finance*. Cette structure regroupe le pôle “haut de bilan” du groupe Crédit Mutuel – CIC (qui en est actionnaire à 99,9%). Elle suit les entreprises à toutes les étapes de leur croissance, sous différentes formes : prises de participation minoritaires, montages de transmission majoritaires (LBO), conseil en fusions-acquisitions…

Accompagné par Bpifrance et CIC-Lyonnaise de Banque, ce nouveau partenaire financier dote Open Wide d’une capacité de développement de 4 millions d’euros. Un apport que la PME spécialiste des infrastructures et de l’intégration de solutions open source compte exploiter dans une logique d’internationalisation de ses activités, avec l’objectif d’atteindre les 120 collaborateurs et les 11 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014… puis le statut d’entreprise de taille intermédiaire (ETI) d’ici cinq ans.

Entrevoyant des leviers de croissance dans les systèmes pour l’industrie, Open Wide prévoit de tripler la taille de son pôle conseil, qui intervient et amont, puis en phase de pilotage dans le cadre de projets d’intégration. Née en 2001 dans la mouvance du logiciel libre, la société assemble et exploite aujourd’hui des solutions ouvertes dans les domaines de l’aéronautique et de la e-administration, mais aussi les industries du luxe, du tourisme, de la défense et du tertiaire.

Improve Foundations est l’un de ses solutions phares une de ses solutions phares. Déclinée en 2011 sous licence open source via l’offre OpenIF, elle permet aux DSI d’industrialiser la création de leurs applications de gestion Java. Elle s’inscrit par ailleurs dans la lignée de la circulaire Ayrault de 2012, qui fait valoir les bénéfices du logiciel libre – notamment pour l’administration publique – en termes de coûts et de souplesse d’utilisation.

Open Wide soutient plus globalement le Conseil national du logiciel libre (CNLL) dans ses démarches visant à rendre obligatoire l’utilisation des standards ouverts dans la sphère publique tout en faisant barrage aux brevets logiciels. Mais aussi en préservant la neutralité du Net et en maintenant les dispositifs publics de soutien à la R&D tels que le crédit d’impôt recherche et les aides aux jeunes entreprises innovantes (JEI).

* Représentées à Paris et dans tout ou partie des différentes implantations régionales, les différentes filiales de CM-CIC Capital Finance sont spécialisées par nature d’opérations. CM-CIC Capital Innovation s’occupe du capital-risque et dispose de 80 millions d’euros sous gestion ; Emerillon Capital remplit le même rôle, en commandite à Montréal ; CM-CIC Investissement s’occupe du capital-développement et de la transmission minoritaire.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : maîtrisez-vous le langage high-tech ?

Crédit photo : rvlsoft – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur