Open-Xchange extrait les contacts des réseaux sociaux

Cloud

Le réseau social a pour vocation d’échanger et de partager. La société Open-Xchange applique cette philosophie au pied de la lettre et propose un outil open source permettant d’extraire vos contacts de n’importe quel réseau social.

Le graphe social est la cartographie d’un réseau social comme celui de Facebook. Celle-ci s’appuie sur sa plate-forme mais utilise le graphe social dans lequel vous figurez si vous êtes inscrit sur le site communautaire. C’est aussi sa richesse qui la rend unique. Unique, sauf si une migration massive s’opère vers une autre plate-forme.

Facebook permet d’exporter ses contacts mais, comme d’habitude, la tâche se révèle fastidieuse.

Un développeur pour Chromium (la version open source de Chrome OS), Mohamed Mansour, a bien développé un bout de code qui permet, grâce à une extension pour Chrome, d’exporter ses contacts Facebook vers la messagerie Google Gmail.

En filigrane, une fuite organisée vers Google+, qui n’a pas été du goût de Mark Zuckerberg. Ce dernier a rapidement mis son droit de veto en s’appuyant sur les règles internes en vigueur sur son réseau social.

Google a toutefois beau jeu de jouer l’ouverture avec Gmail et de stigmatiser Facebook pour cette politique. On se souvient que la firme de Mountain View n’avait pas hésité à empêcher une fuite des adresses e-mail depuis son réseau social Orkut vers Facebook…

Mais ici, la solution proposée par Open-Xchange prend la forme d’un logiciel open source. Ou plutôt prendra, puisqu’il n’est pas encore disponible en version à télécharger. Pour le moment, il convient de créer un compte sur le site d’Open-Xchange (avec création d’une adresse email en @ox.io) et d’exécuter le logiciel sur le serveur de la société.

Ce sont les API (interface de programmation) des réseaux sociaux et commerciaux qui sont utilisées pour créer des carnets d’adresses pour chacun d’entre eux. Toutes les données sont donc récoltées et peuvent ensuite être regroupées dans un même carnet et importées dans Facebook, Outlook ou encore Gmail/Google+… L’outil est pertinent et trouvera aussi bien un écho auprès des particuliers que des professionnels.

Mais ce ne sont finalement pas les outils qui feront la migration d’un réseau social vers l’autre, ce sont les fonctionnalités proposées (support de la technologie sans contact NFC adopté par l’appli Android Google+ par exemple) et la garantie d’un accès à tout moment.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur