OpenPaaS : 10 millions d’euros pour concevoir une plateforme collaborative ouverte

Business intelligenceData-stockage
openpaas-projet-recherche-plateforme-collaborative
2 3

Linagora fait partie du consortium R&D, soutenu par Bpifrance, chargé de piloter le projet OpenPaaS du nom d’une solution collaborative fédératrice dans le cloud.

Développer une « offre française de plateforme collaborative » dans le cloud. C’est la vocation du projet R&D OpenPaaS.

En qualité de chef de file, Linagora annonce l’obtention d’un financement de 10,7 millions d’euros.

Sous la houlette de Bpifrance, les fonds obtenus s’inscrivent dans le cadre du Programme des investissements d’avenir.

Outre Linagora (fournisseur de solutions open source), on trouve dans ce consortium des éditeurs comme Xwiki (intranet collaboratif) et Nexedi (solutions ERP, CRM, commerce) et deux laboratoires publics : le Laboratoire d’Informatique de l’École polytechnique (LIX) et le Laboratoire Lorrain de Recherche en Informatique et ses Applications (LORIA).

Objectif du projet OpenPaaS : fédérer sous une interface unique tous les canaux de communication et les outils de collaboration de l’utilisateur (email, agenda, contacts et mobilité).

Tout en prenant en compte des dimensions comme les réseaux sociaux d’entreprise intelligents, les services d’édition collaborative en temps réel et des fonctionnalités avancées comme la recommandation contextuelle ou le résumé automatique de réunion virtuelles. Elle devrait notamment intégrer Hubl.in, un service open source de vidéo conférence.

OpenSaaS se présente donc comme une alternative ouverte aux solutions collaboratives américaines Microsoft (Microsoft Exchange, Microsoft 365), Google (avec Google Entreprises), Amazon (avec Amazon Entreprises) ou encore SalesForce (avec Force.com). Sachant que des éditeurs français comme Jalios commercialisent déjà ce type de solutions BtoB.

Alexandre Zapolsky, P-DG de Linagora, suggère à l’Etat non seulement de soutenir la conception d’OpenSaaS mais aussi de réfléchir à son adoption dans le cadre de la réflexion de l’Etat sur la souveraineté numérique et plus particulièrement pour la mise en place d’une future solution de messagerie interministérielle

openpaas-projet
Socle du projet OpenPaaS initié en 2012


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur