Opera en version 4 et toujours payant

Cloud
Information - news

Malgré la pression du gratuit, Opera, le seul butineur Internet payant, continue de se développer. Une nouvelle version plus complète vient d’arriver en version bêta.

Face aux deux poids lourds gratuits que sont l’Internet Explorer de Microsoft et le Navigator de Netscape/AOL, une petite société norvégienne continue son petit bonhomme de chemin en proposant le seul butineur Internet payant du Réseau : Opera. Pour utiliser celui-ci au delà des trente jours d’essai auxquels on a droit après l’avoir télécharger, il faut en effet débourser 35 dollars (un peu plus de 230 francs). La version 4 est presque prête et on peut en télécharger une version bêta sur le site de son éditeur. Parmi les nouveautés figurent le support du langage XML, du protocole http 1.1, de la version 2 des feuilles de style (CSS) et, enfin, un client de courrier électronique.Pourquoi payer pour un logiciel que l’on peut avoir gratuitement par ailleurs ? Sur le site d’Opera, on justifie la démarche sans mâcher ses mots. “Fatigués de télécharger des dizaines de Mo pour le logiciel et quelques autres pour les mises à jour, des piètres performances, des violations du standard HTML, de la domination du bureau du PC, de l’instabilité, du faussement séduisant mot “gratuit” et d’une guerre des butineurs qui n’a finalement fait que vous comme victime ?”. Et c’est vrai que la version complète d’Opéra pèse moins de 1,5 Mo. Autre intérêt, Opera est sûrement le butineur disponible sur le plus grand nombre de plate-formes : Windows, Linux, BeOS, Epoc (pour les Psion). Dommage, il manque toujours MacOS à l’appel. Mais le travail est en cours. A essayer pour se faire une autre idée de ce que peut être un butineur. Pour en savoir : Opera


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur