Opera fait son come-back sur Mac !

Cloud
Information - news

Souvenez-vous, le navigateur Opera fut l’une des plus belles Arlésiennes des années 1999 et 2000 sur Macintosh ! Maintes fois annoncé, et autant de fois annulé et repoussé. Promis juré, cette fois-ci, Opera respectera les dates annoncées. Enfin, peut-être.

D’abord uniquement destiné à BeOS, le navigateur Opera s’est rapidement développé pour être disponible sur les autres systèmes… sauf sur Mac. La version MacOS fut une épreuve pour les développeurs. Désormais, ils s’attaquent à la version 5, promise pour la fin de l’année. Le mot d’ordre de cette version est : plus rapide. On ne demande qu’à les croire. Or, si l’éditeur a dévoilé la future version sur son site, il précise que la version préliminaire n’est pas disponible au public. Les utilisateurs devront attendre encore quelques mois pour découvrir une version bêta. L’éditeur proposera deux versions, à l’instar de celles disponibles pour Windows : une gratuite et une payante à 39 dollars avec toute une panoplie de fonctions supplémentaires. Dans l’état actuel du développement, Opera 5.0 n’est pas encore compatible avec MacOS X, mais la carbonisation est prévue (ouf !). Si Opera pour Mac fournira les fonctions de base de tout bon navigateur comme un serveur FTP,le support de XML, JavaScript ou encore HTML 3 et 4, les listes des fonctions pour l’instant non supportées risquent de refroidir les utilisateurs : absence de Java, pas de possibilité d’impression des pages Web, pas de transferts sécurisés des données (protocole SSL)… Mais on peut tout de même espérer que le navigateur sera complet lors de la sortie de la version définitive.

Le Mac servi en dernier, comme d’habitude

Malgré tout, force est de constater, que le Mac est encore une fois le grand oublié et le parent pauvre chez Opera. Car, pour les systèmes Linux, Windows ou BeOS, Opera 5 est déjà disponible, soit en version finale, soit en version bêta. Ce sera avec une année de retard que les utilisateurs Apple bénéficieront du navigateur alternatif. A ce moment-là, les concurrents auront déjà sauté le pas MacOS X et Microsoft se place déjà en leader.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur