“Opération séduction” de Tiscali France pour présenter Telecom Italia

Mobilité

Le rachat n’est pas officiel mais la direction du FAI a envoyé un courrier à son personnel pour introduire le nom de l’acquéreur et présenter les avantages du rapprochement.

Le suspense est levé quant au nom du repreneur de Tiscali France. La direction européenne du groupe d’accès a clairement annoncé être en négociation avec Telecom Italia pour la cession de la branche hexagonale. Quant aux collaborateurs de Tiscali France/LibertySurf Group, ils ont reçu une confirmation dans un mail diffusé jeudi matin en provenance de leur PDG Diego Massidda .

L’appel au ralliement pur et simple de l’option Telecom Italia est évident. “Telecom Italia est le meilleur candidat pour la reprise de Tiscali France et ce à tous les niveaux, aussi bien pour le business que pour vous, les forces vives de l’entreprise”, peut-on lire dans ce mail interne, dont Vnunet.fr a pris connaissance. Une pièce jointe y est associée, reprenant une présentation institutionnelle des activités de l’opérateur télécoms italien… en anglais.

Lutter à armes égales contre nos concurrents les plus féroces

De manière surprenante, les premières données stratégiques du rapprochement sont esquissées. Pour Tiscali France, le rapprochement avec l’opérateur historique transalpin, “n°6 mondial des télécommunications”, va permettre de “contribuer activement à l’implantation de la marque Alice sur le marché français dont l’objectif à moyen terme est d’être le N°2 en France”.

Un mail qui sonne comme un clairon annonçant une prochaine bataille : “Avec Telecom Italia et sa puissance de feu, nous aurons tous les moyens de nos ambitions et pourrons désormais lutter à armes égales avec nos concurrents les plus féroces.”

Les salariés de Tiscali France, environ 600 collaborateurs situés sur cinq sites, devraient en savoir plus dans la journée de vendredi. La direction de Tiscali a convoqué un comité d’entreprise pour une réunion d’information et de consultation concernant la cession de Tiscali France à Telecom Italia. Pour le moment, il n’est pas prévu d’organiser une assemblée générale. Depuis mercredi, les représentants des syndicats multiplient les appels à la grève pour demander des garanties en termes de sauvegarde d’emploi. “Le mouvement est très suivi dans le centre d’appel de Bordeaux, un peu moins sur Paris”, glisse un représentant du personnel. “Les conditions du rapprochement Tiscali France et Telecom Italia est un véritable passage en force”, considère-t-il.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur