Oracle – Sun : les clients français dans le bain des combinaisons technos

CloudData-stockageStockageVirtualisation

“De l’application au stockage” (middleware, BDD, VM, serveurs)…les branches françaises de Sun et d’Oracle ont conjointement présenté le catalogue d’offres IT. Mots d’ordre : innovation, intégration et support client.

Oracle France vient de présenter à ses clients les impacts technologiques de la fusion avec Sun.

Officialisé au niveau monde le 27 janvier 2010, l’annonce initiale du rapprochement remonte à avril 2009.

Quant à la fusion juridique des deux branches françaises respectives, elle est attendue entre juin et juillet 2010.

En guise d’introduction, Pascal Dumontet, Directeur général de la branche française d’Oracle, a rappelé les fondamentaux du groupe monde (avant fusion) : un chiffre d’affaires de 23,5 milliards de dollars, 345 000 clients, 55 acquisitions (SUN étant l’acquisition la plus importante), 85 000 collaborateurs…

Des engagements sur la R&D ont été pris. Ainsi, son niveau passerait de 2,8 milliards de dollars en 2009 à 4,3 milliards pour l’année fiscale 2011.

Les portes-paroles d’Oracle-Sun le répètent à satiété : la fusion Oracle – Sun exprime la volonté de présenter une chaîne de solutions IT “de bout en bout” : du stockage à l’application.

Il est vrai que la force de frappe du catalogue produits du nouveau groupe est impressionnante : applications (enrichies avec des solutions émanant de PeopleSoft ou Siebel), middleware (BEA), bases de données (produit historique d’Oracle), les machines virtuelles, les serveurs et le stockage (apport de Sun et StorageTek).

Rien que chez Oracle, on recense 3000 produits.

(lire la suite page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur