Oracle 9i tourné résolument vers Internet

Cloud

Avec plus de fonctionnalités dans son module Oracle Portal, Oracle 9i, la nouvelle version de la plate-forme e-business d’Oracle, prend clairement une orientation Internet. La mise en place de serveurs cache à différents niveaux devrait séduire les sites Web.

Comme nous l’annoncions hier (voir édition du 3 octobre 2000), la nouvelle version d’Oracle 9i intègre des solutions de cache. Toutefois, le procédé n’est pas nouveau. La base de données d’Oracle 8i intégrait déjà la technologie de cache afin de rappeler plus facilement les pages les plus fréquemment consultées. La technologie cache soulageait alors la base de données. La nouveauté, présentée lors du salon Open World, est en fait d’intégrer la technologie cache plus en amont, c’est à dire au niveau des serveurs d’applications. Tout comme la base de données, ces derniers se trouvent dès lors soulagés de leur tâches les plus répétitives…

Parmi les autres nouveautés d’Oracle Application Serveur, son module Oracle Portal est considérablement amélioré. Oracle Portal intégrera un serveur d’authentification, lequel s’interfacera avec des applications permettant d’accéder au portail. Un service de gestion de contenu est intégré à la plate-forme 9i, ainsi qu’un service permettant d’intégrer d’autres sources d’information comme des sites Web. La page d’accueil devient personnalisable.

Oracle Serveur Application sera disponible d’ici la fin du mois. Le prix de la version Standard Edition d’Oracle Application Serveur est de 36 francs par mégahertz, qu’il faut multiplier par le nombre de microprocesseurs du serveur utilisé. La version Entreprise coûte 214 francs par mégahertz et par microprocesseur.

La plate-forme Oracle 9i intègre le serveur d’applications et les outils de développement ainsi que la base de données. Cette dernière n’échappe pas non plus à certaines nouveautés. “Il est désormais possible d’ajouter un serveur sans pour autant accroître les difficultés d’administration”, précise Philippe Lemaire, chef produit plate-forme Internet. Là aussi, une architecture de cache est installée afin de pouvoir ajouter de nouveaux serveurs sans remettre en cause les applications existantes. La base de donnée devrait permettre de facturer les clients en fonction de leur consommation.

Pour en savoir plus : Oracle 9i


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur