Oracle adopte le XML et lance un serveur léger

Cloud
Information - news

Dans le cadre du salon Internet World de Los Angeles, Oracle a expliqué qu’il s’appuierait lui aussi sur le standard XML pour fournir des solutions dédiées au commerce électronique. Il lancera en outre une version allégée de son serveur d’application avant la fin de l’année.

A l’occasion du salon Internet World qui se tient depuis le début de la semaine à Los Angeles, Oracle a annoncé qu’il allait supporter à son tour le XML pour ses produits dédiés au commerce électronique. Le construteur a aussi donné la “roadmap” (le carnet de route) des serveurs d’applications en révélant notamment qu’une version “Lite” à prix réduit serait commercialisée d’ici la fin de l’année.

Oracle a expliqué qu’il allait lancer une solution XML à l’instar de Microsoft qui prépare un serveur XML baptisé Biztalk (voir édition du 5 mars 1999). Comme son nom l’indique, XML (eXtensible Markup Language) est une version étendue du HTML qui permet d’échanger des données avec beaucoup de souplesse entre des systèmes extrêmement hétérogènes.

L’élément clé de la stratégie XML d’Oracle sera un serveur de messagerie XML baptisé Oracle Message Broker qui devrait être disponible au quatrième trimestre. Message Broker s’occupera d’acheminer des données et des requêtes “avec intelligence”, selon Oracle. Il pourra notamment dialoguer avec des environnements utilisant l’application de messagerie MQSeries d’IBM.

La démarche d’Oracle sera différente de celle de Microsoft. Selon Jeremy Burton, vice-président du marketing des serveurs chez Oracle, avec Biztalk, Microsoft compte définir lui même les balises XML à utiliser pour les échanges tandis qu’Oracle acceptera les différents jeux de balise proposés par l’industrie et sera même capable de passer d’un jeu à l’autre. Selon lui, “les balises seront définies par les principaux acteurs des marchés verticaux”.

Lors de son intervention à Internet World, Oracle en a aussi profité pour annoncer la mise à jour de son serveur d’application ainsi que la roadmap du produit. Oracle Application Server 4.0.8 supportera les principaux standards Java du marché : les fameux Enterprise Javabeans (EJB) mais aussi les Servlets Java et les pages Java Server. Il devrait entrer en phase de bêta test le mois prochain. Le prix et les dates de lancement ne sont pas connus.

A la fin de l’année, Oracle intègrera son serveur d’application avec son Enterprise Manager et surtout avec son annuaire Oracle Internet Directory annoncé en février dernier (voir édition du 25 février 1999).

Enfin, toujours au quatrième trimestre, Oracle lancera une version “Lite” de son serveur d’application destinée au marché des petits serveurs Web. Le serveur intègrera un serveur HTTP, une machine virtuelle Java et des composants ORB (Objec Request Broker). Il intègrera ses fonctions d’équilibrage de charge et de tolérance de pannes et pourra faire tourner des applications écrites en Perl, C++ ou Cobol.

La version allégée du serveur d’application d’Oracle viendra se positionner sur un marché largement dominé par le serveur Apache, un logiciel libre adopté notamment par IBM (voir édition du 21 octobre 1998). Oracle espère que la possibilité de passer un jour à la version complète séduira les entreprises.

Pour en savoir plus :

* http://www.oracle.com.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur