Oracle convertit ses produits au RFID

Mobilité

Révolution annoncée de la logistique, l’identification par fréquences radio ou RFID oblige les éditeurs d’applications de gestion à adapter leur offre produit. Ainsi d’Oracle…

Oracle met son offre produit à l’heure de l’identification par fréquences radio ou RFID (Radio Frequency Identification), une technique appelée à révolutionner le domaine de la gestion de la chaîne logistique et le secteur de la distribution. Le RFID permet en effet de créer des étiquettes dites intelligentes, qui mémorisent un grand volume d’informations sur les produits auxquels elles sont associées et les transmettent par ondes radio à des applications informatiques qui les traitent. C’est sur ce dernier point qu’intervient Oracle en proposant une nouvelle offre ? appelée Sensor-Based Services ? qui vise à faciliter l’intégration des données en provenance des puces RFID dans ses divers produits ? base de données, serveur d’applications, PGI… L’enjeu est de réduire le coût de déploiement des projets faisant appel à la RFID. La technologie Sensor-Based Service d’Oracle, que le transporteur DHL teste actuellement, consiste en deux offres distinctes.

Avantage concurrentiel

La première, nommée offre d’assistance à la conformité (compliance assistance package), a pour but d’aider les entreprises à répondre aux exigences en matière de RFID des grands donneurs d’ordres comme le distributeur américain Wal-Mart ou l’allemand Metro. Et pour les entreprises qui étudient l’implémentation de l’identification par fréquences radio, Oracle propose un kit pilote RFID comprenant les pilotes des principaux lecteurs RFID, des fonctions de reporting et des outils plus sophistiqués de business intelligence. Lesquels permettent d’obtenir une visibilité en temps réel sur les processus concernés par la RFID et de les affiner au cours du temps par des techniques d’analyse opérationnelle, et ce faisant de dégager un avantage concurrentiel. Rappelons que les principaux concurrents d’Oracle tels que IBM, SAP, Sun Microsystems ou encore Microsoft travaillent eux aussi à la prise en compte de la technologie RFID dans leurs produits respectifs (voir édition du 13 janvier 2004).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur