Oracle croque Stellent et SPL WorldGroup

Cloud

Le groupe de Larry Ellison renforce sa position dans la gestion de contenus
et les solutions pour les services d’utilité publique.

La boulimie d’acquisitions d’Oracle n’a guère de limites. Au lendemain de l’intégration de MetaSolv Software, le groupe a annoncé deux rachats quasi-simultanément. En premier lieu la prise de contrôle de Stellent, un éditeur américain de solutions de gestion de contenu coté au Nasdaq qui a enregistré en 2005 un chiffre d’affaires d’environ 107 millions de dollars pour 488 employés.

Compte tenu du montant de l’acquisition de l’ordre de 440 millions de dollars en numéraire, cette opération de croissance externe constitue la deuxième plus grosse acquisition d’Oracle depuis le rachat de Siebel en fin d’année 2005.

Avec le rachat de Stellent qui devrait être finalisé d’ici la fin de l’année, Oracle ajoute l’une des principales offres de gestion de contenu du marché à son portefeuille, qui reste dans ce domaine très centré sur ses bases de données (avec Oracle Content Database). Le groupe affirme, de plus, avoir été séduit par le coté transversal de la gamme Stellent Universal Content Management de cet éditeur, avec une possibilité d’indexation de données hétérogènes, qu’il s’agisse de mails, de feuilles de calcul ou d’autres documents multimédia. Celle-ci serait actuellement utilisée par près de 4700 clients dans le monde.

Par ailleurs, Oracle refuse de se laisser distancer par ses grands concurrents qui se sont aux aussi renforcés dans ce domaine dernièrement, avec les rachats notables de Filenet par IBM en juillet et d’Hummingbird par Open Text en octobre.

SPL, prestataire impliqué dans les “utilities”

Au lendemain de cette opération majeure, Oracle s’est emparé d’un autre éditeur dans un tout autre domaine. Il s’agit de SPL WorldGroup, une entreprise de San Francisco spécialisée dans les solutions de facturation et de gestion de la relation clients, mais aussi de gestion des salariés nomades et des actifs pour les entreprises et administrations des secteurs de l’électricité, du gaz et de l’eau.

Le groupe de Larry Ellison complète ainsi ses récents efforts pour améliorer son offre de facturation pour opérateurs télécoms ? avec les rachats de Portal Software puis MetaSolv notamment ? par une offre entièrement dédiée aux “utilities” (services rattachés à l’électricité, le gaz ou l’eau). Celle-ci s’intègre également dans sa stratégie de renforcement sur certains secteurs verticaux.

Si le montant de ce dernier rachat n’a pas été communiqué, certains chiffres laissent à penser qu’il s’agit là aussi d’un opération d’envergure. Avec environ 750 salariés en Amérique du Nord, en Asie et en Europe, SPL faisait état dans son bilan de 2002 d’un chiffre d’affaires de 111 millions de dollars. En 2004, le fonds d’investissement GFI Energy Ventures a pris une participation majoritaire dans SPL.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur