Oracle fait équipe avec Amazon pour développer le cloud computing

Cloud

Les deux firmes entendent faciliter le fonctionnement et le développement d’applications basées sur le cloud computing.

Oracle a dévoilé plusieurs nouveaux produits et services de cloud computing ou informatique en nuage*, en affirmant que les firmes pouvaient à présent utiliser les systèmes de traitement à la demande d’Amazon pour faire fonctionner de nombreuses applications populaires et mais aussi en construire de nouvelles.

Oracle a récemment déclaré que ses sociétés clientes  pourraient à présent acquérir des licences sur ses applications Database 11g, Fusion Middleware dans un environnement de cloud computing.  Enterprise Manager sur l’EC2 (Elastic Compute Cloud), l’environnement d’Amazon, est le premier sur la liste d’Oracle.

Oracle a également introduit un module de sauvegarde sécurisé pour le S3 (Simple Storage Service) d’Amazon qui, combiné à l’EC2, permettrait aux développeurs de construire rapidement des applications de façon ouverte, avec un coût et un risque réduit.

“La diversité des choix est à la base de la stratégie d’Oracle pour permettre à ses clients de devenir plus productifs et d’abaisser leurs coûts informatiques, qu’il s’agisse du choix du matériel, du système d’exploitation ou du système de traitement à la demande. Etendre cette gamme de choix à un environnement de coud computing est une évolution naturelle”, a déclaré Robert Shimp, vice-président de la division Global Technology Business Unit d’Oracle.

“Nous sommes heureux, grâce à notre partenariat avec Amazon Web Services, d’être en mesure de fournir à nos clients des solutions d’informatique en nuage de niveau professionne, disponibles avec les logiciels Oracle dont dépendent leur entreprise.”

Pour faciliter le déploiement de solutions Oracle sur EC2, Oracle a également lancé une série d’AMI (Amazon Machine Images), qui devraient déployer ses applications sur des machines virtuelles “en quelques minutes”.

Cette évolution reflète cette tendance grandissante qui consiste à vouloir offrir des fonctionnalités de traitement de haut niveau et à faible coût, le tout dans un environnement virtuel.

* Définition de cloud computing : les applications et les données ne se trouvent plus sur l’ordinateur local, mais – métaphoriquement parlant – dans un nuage (Cloud) composé d’un certain nombre de serveurs distants interconnectés au moyen d’une excellente bande passante indispensable à la fluidité du système (source Wikipedia).

Adaptation d’un article Vnunet.com en date du 23 septembre 2008 et intituléOracle partners with Amazon for cloud initiative


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur