Oracle Grid Index : le grid computing progresse en France

Cloud

Une étude menée par Quocirca pour Oracle révèle une légère progression du grid computing en Europe. La France rattrape le Royaume-Uni.

D’après une récente étude sur le grid computing (voir dossier) et les architectures orientées services (SOA ou “service oriented architectures”, en anglais), la France rattrape aujourdhui son retard dans l’adoption de ces technologies, se situant en bonne place vis-à-vis d’autres pays européens naguère précurseurs comme le Royaume-Uni. Menée auprès de 1466 décideurs IT par le cabinet britannique Quocirca pour le compte d’Oracle, cette enquête (Grid Index Oracle) fait état d’une légère progression des technologies de grille au niveau mondial.

Basé sur une échelle de 0 a 10, le Grid Index est passé de 5,2 en 2005 à 5,4 en 2006. Les auteurs notent que le grid commence “à basculer d’une utilisation limitée à des précurseurs à une utilisation généralisée”. Ils ajoutent que 70% des entreprises déploient désormais la technologie de grille “dans certains domaines” – contre 19,5% pour la précédente cuvée du Grid Index. 10 a 40% des entreprises déclarent faire une “utilisation modeste” de cette technologie dans certains secteurs, laissant espérer une conversion prochaine de ces projets pilotes en “migrations majeures”, d’après Oracle – qui s’investit très fortement dans les architectures SOA (voir édition du 22 septembre 2005).

Les Etats-Unis devancent toutes les autres régions en termee d’adoption du grid, avec un indice général resté stable à 6, entre 2005 et 2006. La zone Asie Pacifique rencontre ensuite la progression la plus rapide, avec un indice général passé de 4,9 en 2005 à 5,3 en 2006. La dernière édition du Grid Index témoigne également d’une diminution des différences de progression vers les grilles informatiques en Europe, avec un rattrapage progressif des pays d’Europe du Nord par les pays d’Europe du Sud. Après les pays nordiques (indice de 6,4), l’Allemagne est en tête, avec un indice de 6,1 qui la place au niveau des Etats-Unis. L’augmentation de l’utilisation du grid est en revanche relativement faible au Royaume-Uni (de 5,3 a 5,5) tandis que la France et le Benelux rattrape aujourd’hui ce pays (à 5,4). De même l’Italie et l’Espagne, qui connaissaient une adoption plus limitée, ont cru plus rapidement que les autres pays européens, passant respectivement de 4,5 à 5,1 et de 4,2 à 5,0.

Appropriation moindre du concept de SOA en Europe

Autre fait marquant de cette dernière édition: les idées des architectures orientées services se seraient installées chez les informaticiens, avec 76% des informaticiens interrogés pour cette enquête qui avaient entendu parler des SOA, même si 55% des utilisateurs en ignoraient l’existence. Plus de la moitie des interviewés (57%) jugent les SOA importantes ou critiques pour leurs entreprises mais seul 9% des personnes interrogées ont réellement déployé une architecture orientée services, constituant ce qu’Oracle définit comme une communauté de “gourous expérimentés”.

En comparaison avec d’autres régions, les non-informaticiens sont plus lents en Europe à intégrer les implications des SOA, selon les auteurs de ce rapport. “Même après avoir entendu une définition du terme, 59% des utilisateurs européens ne la comprennent toujours pas, alors qu’ils ne sont que 30% aux USA et 29% en Asie Pacifique”, précisent-ils.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur