Oracle OpenWorld 2005 : en route vers le middleware

Mobilité

Produits, acquisitions, serveurs d’applications, politique de support… Oracle dessine sa nouvelle stratégie.

Le rendez-vous annuel Oracle OpenWorld (du 17 au 22 septembre 2005 à San Francisco) n’est pas encore terminé et pas moins d’une quarantaine d’annonces ont déjà été faites. A commencer par l’évolution de la stratégie de l’entreprise. Dans son discours d’ouverture, le président de l’éditeur de bases de données a insisté sur l’offre middleware du groupe. Cette couche logicielle, qui intègre un serveur d’applications Java, un serveur d’intégration et des services de sécurité, a été développée par Oracle Fusion Middleware et accueillera désormais toutes les applications de l’éditeur, ainsi que celles des sociétés récemment acquises (PeopleSoft, JD Edwards, Siebel, etc.).

Autre annonce, celle d’un nouveau serveur d’application AS 10g Release 3 qui confirme l’orientation d’Oracle vers le développement des SOA (architectures orientées services). Attendu pour début 2006, le nouveau serveur innove par un module de gestion des règles métier, ce qui permettra de modifier l’application sans avoir à entrer dans le code et donc sans besoin de compilation et de redéploiement. L’AS 10g r3 renforce également le support des standards des services Web.

Oracle en a profité pour renforcer son partenariat avec EDS dans le domaine des solutions de gestion d’applications et des services afin de répondre à la complexification et à l’hétérogénéité des environnements informatiques des entreprises. Concrètement, EDS exploitera la solution Oracle On Demand dans ses services Application Hosting Managed Server, Enterprise Application Management et Applications Modernization Services. Autre association : l’éditeur de base de données et IBM s’unissent pour proposer un nouveau serveur dédié aux solutions EnterpriseOne et World de JD Edwards (JDE). Les applications seront opérées par les modèles eServer i5 520 et i5 550.

Poursuite des acquisitions

Oracle poursuit son développement externe par acquisitions, lesquelles ont déjà été nombreuses ces derniers temps (neuf en un semestre). Après PeopleSoft, Retek et Siebel (voir édition du 12 septembre 2005), Oracle acquiert G-Log, un éditeur de solutions de gestion de la chaîne d’approvisionnement. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé. Parallèlement, la société dirigée par Larry Ellison lance la marque Oracle Retail qui fédérera les activités, développements et technologies issus d’Oracle et de ses acquisitions (Retek, ProfitLogic, PeopleSoft…) en une offre synthétique destinée aux commerçants et détaillants.

Oracle a par ailleurs inauguré une nouvelle politique d’aide aux clients à travers un support “à vie” (Lifetime Support). Sans doute pour rassurer les utilisateurs des applications d’éditeurs récemment acquis par Oracle (PeopleSoft, JDE, Siebel, etc.) qui craindraient de devoir migrer vers des produits purement maison. A travers Lifetime Support, Oracle offre trois niveaux d’assistance technique.

Conservation des marques

Premier Support assure le suivi des produits technologiques (Oracle Database et Oracle Fusion Middleware) et des applications (Oracle E-Business Suite, JD Edwards EnterpriseOne, JD Edwards World and PeopleSoft Enterprise) pendant cinq ans. Ce programme est étendu aux applications de PeopleSoft et JD Edwards qui bénéficient donc d’un an d’assistance supplémentaire.

Au deuxième niveau, Extended Support étend, comme son nom l’indique, les services de Premier Support en prolongeant de trois ans l’assistance technique sur les produits et leurs mises à jour. Enfin, au dernier niveau, Sustaining Support offre une assistance permanente tant que le client dispose de la licence produit.

Enfin, Charles Phillips a annoncé qu’Oracle devrait conserver les marques de ses acquisitions (Siebel, PeopleSoft, JDE, etc.) au moins jusqu’en 2007, année où l’éditeur de bases de données doit sortir les premiers modules de sa suite d’applications Fusion. Là encore, il s’agit de rassurer les clients pour mieux les conserver.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur