Oracle promet un support illimité de ses applications existantes

Cloud

L’éditeur de bases de données a tenu à relâcher la pression sur ses clients utilisateurs des applications JD Edwards, PeopleSoft et Siebel.

Oracle s’est engagé auprès de ses clients utilisateurs des suites logicielles JD Edwards, PeopleSoft et Siebel à assurer les mises à jour de ces applications au-delà de 2013.

La future suite Fusion de l’éditeur de bases de données est appelée à remplacer tous ses produits existants d’ici 2008 (voir édition du 27 janvier 2006). Le support des versions actuelles des applications était jusqu’ici prévu jusqu’en 2013 mais Oracle a donc décidé de le prolonger dans le cadre de son programme “Applications Unlimited”, tout en promettant aux utilisateurs de plus amples informations sur les futures roadmaps des produits.

“Avec cette annonce, nous offrons à nos clients le meilleur des deux mondes : plus de valeur pour nos applications existantes, que nous prévoyons d’améliorer indéfiniment, et une possibilité de mise à jour gratuite vers les futures technologies si les clients ont eu obligation commerciale de le faire”, a déclaré Charles Phillips, le président d’Oracle.

Une pression en moins

En s’engageant à continuer d’améliorer les applications existantes, Oracle affirme décharger ses clients du besoin impératif d’effectuer la mise à niveau. Les grandes entreprises disposant de bureaux dans le monde entier pouvaient en effet ressentir la date limite de 2013 comme une pression. SAP, l’éditeur de logiciels concurrent, n’avait ainsi pas hésité à utiliser l’argument de cette mise à jour obligatoire pour attirer vers lui les clients d’Oracle grâce à un programme spécial leur offrant des avoirs et des réductions.

Oracle revendique un total de 30 000 entreprises utilisant ses applications professionnelles.

(Traduction d’un article de VNUnet.com en date du 26 avril 2006)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur