Oracle réévalue son OPA sur Peoplesoft

Cloud

Conséquence de la fusion entre Peoplesoft et JD Edwards, Oracle remet la main au portefeuille dans le cadre de son OPA sur Peoplesoft.

Oracle ne lâche pas l’affaire. L’éditeur a ainsi réaffirmé jeudi 24 juillet sa détermination à mener à bien son OPA hostile sur Peoplesoft, bien que ce dernier soit en passe de réaliser son projet de fusion avec JD Edwards (voir édition du 18 juillet 2003). Pourtant, la fusion entre Peoplesoft et JD Edwards, en toute logique, complique celle avec Oracle, ou du moins la rend plus coûteuse. Oracle a ainsi réévalué son offre de 1,2 milliard de dollars, ce qui l’amène désormais à 7,5 milliards de dollars. L’OPA expirera le 15 août mais l’éditeur a indiqué qu’il la prolongerait, si besoin est. Au fil du temps, le doute s’installe quant à la capacité d’Oracle de mener à bien son projet. En effet, le conseil d’administration de Peoplesoft est plus que jamais hostile à cette OPA. D’autre part, le fait que Peoplesoft ait acquis JD Edwards rendra encore plus difficile l’obtention de l’aval des autorités antitrust américaines. A tout le moins, elles devront au préalable mener une longue enquête, ce qui ne pourra qu’avoir un impact négatif sur l’activité tant de Peoplesoft que d’Oracle. Et les clients de Peoplesoft ont de leur côté clamé haut et fort leurs craintes de se voir fermement incités à adopter les applications de gestion d’Oracle, si ce n’est sa base de données.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur