Oracle s’attaque à Microsoft Exchange et Lotus Domino

Mobilité

Fonctions de messagerie électronique, de messagerie vocale, de gestion de contacts, d’organisation de conférences en ligne, de gestion de processus opérationnels (workflows), la suite collaborative d’Oracle se veut complète. Si l’on ajoute à cela des prix agressifs, Oracle souhaite véritablement damer le pion à Microsoft et IBM sur le marché des outils collaboratifs.

Quelques mois seulement après la sortie de son offre de messagerie unifiée (voir édition du 14 novembre 2001), Oracle va plus loin en annonçant son entrée sur le marché des outils collaboratifs. Basée sur l’infrastructure logicielle Oracle 9i, Oracle Collaboration Suite – qui comprend agenda, conférences en temps réel, courrier électronique, système de gestion des fichiers personnels, messagerie vocale et gestion des processus opérationnels (workflows) – permet à Oracle d’entrer de plain-pied sur un marché jusqu’alors dominé par Microsoft et son logiciel serveur de messagerie Exchange, ainsi que par IBM avec sa suite de collaboration Lotus.

Oracle Collaboration Suite, qui sera disponible d’ici la fin de l’année, permettra aux utilisateurs de stocker des e-mails, des messages vocaux, des dossiers partagés et des annuaires internes dans une base de données Oracle. Ces informations seront par ailleurs accessibles depuis Microsoft Outlook ou par le biais de tout navigateur ou d’un terminal sans fil. Oracle Collaboration Suite utilisera dès lors la base de données Oracle9iDB pour stocker les fichiers, les messages et les profils des utilisateurs.

Une tarification agressive

Bien obligé de se démarquer de la concurrence, Larry Ellison joue la carte de la sécurité et du prix. Selon le PDG d’Oracle, la solution offre des garanties plus fortes concernant la sécurité. Sur ce point, peu d’informations sont encore disponibles, mais il semble évident que Larry Ellison souhaite profiter de certains problèmes rencontrés par Microsoft sur le domaine de la sécurité. Au niveau du prix, l’éditeur se veut agressif. Ainsi, le prix pour une licence perpétuelle d’Oracle Collaboration Suite sera de 60 dollars environ par utilisateur et pour l’ensemble des équipements susceptibles d’être utilisés pour accéder aux informations, y compris les terminaux vocaux. Oracle proposera également Oracle Collaboration Suite sous la forme d’un abonnement annuel de 15 dollars environ par utilisateur ou, en mode hébergé, de 10 dollars environ par mois et par utilisateur.

Il n’y a pas que le prix. La solution d’Oracle intègre aussi quelques nouveautés comme l’accès vocal aux e-mails et les fonctions de recherche avancée qui permettent aux utilisateurs de rechercher à partir d’une date, d’un mot ou d’une phrase tous les documents, courriers électroniques, messages vocaux et autres supports de communication. De quoi faire peur aux géants de la place ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur